En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

StationRipper, 300 webradios à graver sur son disque dur

Ce logiciel enregistre les flux audio en direct et en simultané. Si la copie ne pose pas de problème légal, il reste des zones de flou.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

19 opinions
  • Je pense donc je suis un être respo
    Je pense donc je suis un être respo     

    On paie la sacem qui rémunère les auteurs.
    Et l'artiste dont vous dites vous préoccupé ...

    S'il est juste un pur interprète, et ne compose pas ces chansons. Quelle rémunèration aura-t-il avec votre bidule qui est "légal car il rémunère la Sacem" ... Rien !!!!!

    Vous dites "avec les majors, l'artiste est exploité" car il reçoit peu ... Mais avec ce bidule dont vous vous réjouissez , il peut - grâce à VOUS - crever la gueule ouverte ...

    "la SACEM n'oublie pas de toucher sa part " , pourquoi l'oublierait-elle si tu dis te préoccuper des auteurs ?

    Tout cela c'est du gauchisme primaire pour avoir de la musique gratos grâce à beaucoup d'excuses ....

    Le bénéfice d'une société ne fait pas que rémunérer grassement les actionnaires, il est indispensable en quantité suffisante pour alimenter le fond de roulement (cash-flow) qui permet à une société de travailler dans de bonnes conditions.

    Pas de bénéfices => pas de cash-flow => pas de moyens de faire des choix ... et de rémunérer mieux les employés, ce dont beaucoup rêvent surement. Ce sont des bases de simple réflexion sur les éléments nécessaires au bon fonctionnement d'une entreprise, pour celui qui réfléchit 2 secondes. Certaines de vos affirmations ciblées à oeillères me laissent pantois.

    Je suis renseigné sur le système peer-to-peer ou avatars ... Il a un fond de gauchisme aussi gratuit et finalement égoïste ( "je veux pas payer plus", 1 ? pour un titre c'est cher !!!) que la modalité de ses échanges ...

    PS : je suis un salarié qui réfléchit aux conditions nécessaires pour ne pas avoir plus de chances que cela d'être licencié .... et pas dans l'industrie du disque, merci de ne pas m'accuser de ce que je ne suis pas !!!

  • florence_
    florence_     

    je suis très interessée de savoir comment tu procédes très précisément; peux-tu m'aider; merci à toi.

  • billyzeman
    billyzeman     

    à ce compte là ils vont en effet brider toute la toile ! à moyen termes tout ça m'inquiète ...

  • MysteryChunk
    MysteryChunk     

    il ni as rien de bien nouveau la dedans, stationripper est diffusé sur sourceforge depuis le 13 décembre 2003.
    De plus stationripper n'est ni seul, ni le premier projet permetant de capturer les flux (shoutcast et autres) par exemple Streamripper [http://streamripper.sourceforge.net/] date de 2000 et dispose d'un module (plugin) pour winamp qui permet l'acces à de nombreuses webradio...

    Ce qui differencie un logiciel comme stationripper/streamripper d'un comme loop recorder c'est qu'il capture le flux original (mp3, oggvorbis sans le réencoder par consequent vous disposer du meme fichier que celui diffuser. Loop Recorder [http://www.looprecorder.de/] ou HarddiskOgg [http://www.fridgesoft.de/harddiskogg.php] quand à eux vont encoder (mp3/ogg vorbis) en live le signal reçu via une entrée ou une sortie de votre carte son.

    Combien même tous ce que l'on vous dit, il seras toujours possible de récuperer de facon analogique tout signal audio transitant par un ordinateur pour le peux que vous disposiez d'une entrée et d'une sortie audio (une carte son basique en est pourvus) brancher simplement un cable jack 3.5 male/male de votre sortie au parleur sur votre entrée en ligne, ensuite enregistrer l'entrée en ligne, comme si vous branchiez/enregistrer votre platine vinyle.
    Bref beaucoup de bruit pour rien, surtout de la par des majors et consort qui essayent (ma fois avec succes) de lobotomiser les masses, avec ces histoires de p2p et de baisses des ventes de cd audio, alors qu'il n'ont pas sus s'adapter à un nouveau marché/modéle economique/moyen de diffusion... non pas que se soit impossible cf. magnatunes [http://magnatune.com/]

  • Trevise
    Trevise     

    "Une web radio diffuse infiniment plus de morceaux qu'une radio herzienne... le prix à payer aux ayant droits par la dite radio devraient donc normalement être démultipliés."
    Bien sur le temps sur internet s'écoule bien plus lentement que sur les voies hertziennes. Une webradio ne diffuse pas plus de morceaux par 24h qu'une radio classique.

    "Il est trop tôt pour se réjouir, car si pour l'instant c'est légal, ca ne l'est uniquement que grâce à un vide juridique"
    Argument bidon des majors. Le droit à la copie privé est inscrit noir sur blanc dans le code de la propiété intellectuelle, comme le dit d'ailleurs Monsieur Rosny. Il n'y a pas plus de vide juridique que de créativité musicale chez les majors.

    "En attendant donc, seuls ceux qui n'ont pas de conscience ont de quoi se réjouir... il n'y a cependant pas de quoi être fier de faire partie de ceux-là."
    Affirmation 100% gratuite,non argumentée et à la limite de l'insulte. J'ai une conscience et je me réjoui de ce système basé sur les webradios, justement parce qu'il est légal, parce qu'il rémunère les auteurs (la SACEM n'oublie pas de toucher sa part), et parce qu'il peut être le prélude à un système légalisant le p2p en préservant les droits des artistes.

  • y.
    y.     

    Je parie que l'on va retrouver tôt ou tard un truc équivalent au zonage des dvd pour les webradios: faudrait quand même pas faire subir à nos chastes oreilles l'audition de n'importe quelle sonorité étrangère, décadente et ne rapportant rien à la snep!

  • extypo
    extypo     

    Bonsoir, Et Loop Recorder,c'est pas la même chose ?

  • Tek_
    Tek_     

    Ah ben là franchement sur ce point, faisons nous plaisir !!!!

    Toutes ces boites qui licencient pour maximiser leurs profits et délocalisent leur production de CD, DVD et autres à l'étranger se balancent royalement des problèmes "éthiques" liés à ce phénomène. Tant que le salarié leur coute 20 fois moins, le reste ils s'en balancent !!

    Pire, ils vont même nous dire que c'est limite de notre faute ! A cause du P2P on a boufé leurs marges, et c'est maintenant des pauv'ch'tit malheureux obligés de s'expatrier ... lol

    Ben voilà la réponse ! L'arroseur arrosé ! On délocalise notre approvisionnement de culture, achetons directement là où ils fabriquent, mettons nous nous aussi à leur niveau de prix, et pourquoi en enregistrant des webradios diffusant depuis des pays où les droits de diffusion sont ridiculement bas !!!

  • All_
    All_     

    Ripper des Go (puissance n) de MP3 diffusés par les Webradios est vain et inutile. Puisque le robinet est ouvert il suffit de l'ouvrir et de connecter directement ses neurones sur les médias concernés sans besoin de stocker ni de posséder. Un emmagasinage sur support physique peut être juste nécessaire à la fabrication d'une compil pour écouter dans la voiture.
    PS : le deal entre Radio@AOL France et la sacem inclus l'impossibilité de ripper les stations.

  • snapshot
    snapshot     

    http://www.eucd.info

    Les industries du l'audiovisuelles refusent de s'adapter.
    Elle préfère adapter la législation à leur seul profit.

Lire la suite des opinions (19)

Votre réponse
Postez un commentaire