En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Spam, listes noires et fichage policier préoccupent la Cnil

La Commission nationale de l'informatique et des libertés a rendu jeudi son bilan de l'année 2002. Les sollicitations des citoyens continuent d'augmenter, focalisées en bonne partie sur le spam et les informations détenues par la police judiciaire.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • asso conso logement
    asso conso logement     

    qui es tu pour savoir ça ?
    ce que j'écris dans un rapport d'activités pour mon préfet via ma ddccrf :
    ..
    .. notre réussite à résoudre des cas ne dépend pas que de nous, mais se heurte souvent à l'inertie voire aux contre-actions des administrations, et certains professionnels le savent. La DDASS qui est plutôt complaisante avec les gros bailleurs en matière d'insalubrité, mais qui continue à faire peur aux gens qui craignent de se faire prendre leurs enfants si la DDASS vient faire un constat d'insalubrité ! La DDE, qui apporte son aide passive voire active à des bailleurs peu respectueux des lois. La DDCCRF, qui trouve des excuses pour les grosses sociétés (L.....c, M......t, M.. L...s), qui n'a pas relevé et sanctionné des irrégularités dans des marchés passés par M.. L...s, irrégularités soulevées par un rapport de la MIILOS. Préfecture enfin, alertée sans cesse, mais qui ne répond même plus. Tout semble fait aussi pour nous écarter des instances où on aborde vraiment les problèmes des petites personnes...
    Dans de telles conditions, il est difficile à une association ... . Les subventions nous aident.. . Mais notre asso locale ne s'est pas créée uniquement histoire d'exister, de vivre ou même de grossir, elle a été fondé par des gens ..., qui ont constaté ... une forte injustice locale. Notre bonheur serait un jour de fermer la boutique et d'utiliser notre temps pour nous, les agents de l'État étant assez ... pour que l'asso soit inutile !
    ...

  • wince
    wince     

    pour certains je regrette la loi du talions,tu me pollue je te pollue la g... mais dans la subtilite svp pas besoin de violence "bien que des fois j eu envie d en flinguer deux ou trois" ;)
    euh pensez a spammer mon @ que l on doit mettre pour poster ici LOL

  • guepe
    guepe     

    Quand je vois la CNIL agiter ses petits bras ,faire beaucoup d'air et acoucher d'une souris,je pense à la DGCCRF qui elle depend du Ministere des finances et n'est qu'un habillage legal des turpitudes economiques autorisées .On n'a pas fini d'etre fiché ,la seule consolation etant de foutre dehors un deputé ou un ministre de temps en temps,remplacé immediatement par un plus pourri.Alors?

  • John_
    John_     

    Les spammeurs sont bien plus intelligents que n'importe quel
    filtre anti spam ou logiciels meme évolués :(

    La seule solution passe par la loi et des procès !

  • DuPond de Nemours
    DuPond de Nemours     

    La création d'un TPI pour le net, avec des condamnations internationales. Une loi internationale sur la violation de l'espace privé.
    Plus d'infos sur les techniques utilisées par les spammeurs. Plus de moyens pour la CNIL et une coopération de tous les états.
    Des programmes antispam plus puissants et mis à jour sur la liste (à créer) de tous les spammeurs.
    La possibilité de contribuer à la création et à la maj de cette liste.
    Telles sont mes solutions.

  • Laurent Marzik
    Laurent Marzik     

    Sans compter que la majorité des spammeurs sont américains
    et là la justice française n'a aucun pouvoir...

  • Jean Pierre_
    Jean Pierre_     

    L'existence de la CNIL est une bonne chose, mais elle le plus souvent impuissante face aux abus (voir les deux exemples donnés ici, les fichiers sauvages, et surtout le spam)

    Pour prendre l'exemple du spamming, les seuls cas (exemplaires) qui ont été dénoncés par la CNIL n'ont finalement donné lieux à aucune condamnation, alors que la loi prévoit au pénal des peines d'emprisonnement et des centaines de milliers d'euros d'amende! Et il s'agissait de cas exemplaires, de violation délibérée, répétée, malgrè l'opposition des victimes, de la loi informatique et liberté.

    Le citoyen est finalement fort mal protégé, entre une CNIL qui n'a aucun moyen (financier et décisionnel), et une justice qui ne semble pas disposée à appliquer la loi.

Votre réponse
Postez un commentaire