En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les pirates de Rex Mundi diffusent les données médicales de 15.000 Français

Les pirates de Rex Mundi diffusent les données médicales de 15.000 Français
 

Dernière victime de ce groupe qui frappe depuis des années : le labo d'analyse de sang Labio. Les pirates lui réclamaient 20.000 euros pour leur silence. Face au refus de payer, ils ont commencé à diffuser les données volées dans le Darknet.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • LeCousinDeMaCousine
    LeCousinDeMaCousine     

    On vous propose de vous envoyer les résultats par courrier, c'est ainsi que mon labo a toujours procédé, c'est le plus simple et le plus sûr pourquoi vouloir tout faire par internet ? Pour ne pas payer le timbre.

  • LeCousinDeMaCousine
    LeCousinDeMaCousine     

    L'obligation de moyen, et de résultat des labos sera dure à démontrer devant un tribunal. Il suffira de leur demander leur bénéfice annuel et combien leur coute leur protection pour savoir.

  • olreak
    olreak     

    En ce qui concerne la labo, à partir du moment où ils peuvent prouver qu'il s'est conformé à l'obligation de moyens je ne pense pas qu'ils risquent grand chose. On ne peut pas être tenu responsable si quelqu'un s'est ingénié à détourner les mesures de sécurités en place. Sinon, je pense qu'il y a une petite imprécision en fin d'article. Les 15000? d'amende c'est uniquement pour le vol. Mais, de fait, les voleurs possédant maintenant ces informations sont également soumis aux obligations sur "La collecte de ses informations, l'utilisation, la communication, le stockage et la destruction...". Du coup ils risquent aussi jusqu'à 5ans d?emprisonnement et 300000? d'amende, d'autant que eux ont volontairement publiés ces informations. Sans compter les effractions numériques, les tentatives d?extorsions de fonds, les menaces, etc.
    Franchement ils prennent beaucoup de risques "juste" pour 20000? (surtout s'il faut les partager à plusieurs!), c'est étonnant.

  • ReuzPW
    ReuzPW     

    Je rêve ou j'ai bien lu :
    "En cas d'urgence, merci de vous mettre en relation avec votre laboratoire qui a la possibilité de vous transférer vos résultats pas E-mail, fax ou courrier"

    Étant donné que les secrétariats des entreprises et administrations ne sont pas formés au chiffrement PGP/GPG, tout transfert d'information confidentielle par email est une porte ouverte à la dissémination des données.

    La culture générale française en matière de sécurité informatique est à un niveau tellement bas qu'on a vraiment des soucis à se faire sur nos propres données...

  • LeCousinDeMaCousine
    LeCousinDeMaCousine     

    Le problème du chantage c'est qu'il peut continuer même une fois qu'on a payé.
    Que tous ceux qui sont visés se groupent pour offrir une prime pour la capture des bandits : çà marchait bien au far-west...

Votre réponse
Postez un commentaire