En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

' Restera-t-il des docteurs en informatique en Amérique du Nord ? '

' Restera-t-il des docteurs en informatique en Amérique du Nord ? '
 

Le marché de l'emploi serait-il incapable d'absorber ces jeunes diplômés de haut vol ? Les étudiants américains bouderaient-ils les parcours académiques trop longs... ?

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Michel A.
    Michel A.     

    Se dirigerait-on, en effet, vers l'argent et le pouvoir d'un côté, la pauvreté et la créativité de l'autre? L'intelligence déclinerait-t-elle avec la puissance? Le rêve et l'aspiration sont-ils exclusivement liés au besoin, et ce besoin n'en appellerait-t-il à l'intelligence du genre humain qu'essentiellement voire exclusivement motivé par le matérialisme?

    Combien d'entreprises, d'abord au sens propre, celui d'un groupe d'individus motivés par un projet quel qu'il soit, ne se sont-elles pas déconnectées de leur finalité première dès lors que, la réussite au rendez-vous, la gestion des acquis aura supplanté le risque de l'innovation?

    Microsoft, Apple et d'autres sont-ils véritablement innovants ou au contraire travestissent-ils la créativité par la quête d'une domination qui, par ses objectifs et les stratégies impliqués, les éloigneraient au contraire de cette créativité si caractéristique de l'intelligence et de ses aléas? Quel place reste-t-il à la logique floue et ses univers infinis dans une monde retreint à une logique si rationnelle et à ses horizons pareillement finis?

    Que reste-t-il au vainqueur? Que lui manque-t-il? Que risque-t-il? L'avenir de chacun et celui de l'humanité toute entière dépendra des réponses apportées.

Votre réponse
Postez un commentaire