En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Quand le patron d'Orange flingue la neutralité du net

Mis à jour le
Quand le patron d'Orange flingue la neutralité du net
 

Orange propose une option « Confort » qui permet à des professionnels de bénéficier d’un débit mobile prioritaire. Pas de quoi remettre en cause la neutralité du net, selon Stéphane Richard qui a fustigé ce principe dans une interview.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Onlife35iv
    Onlife35iv     

    Je signale d'abord une erreur dans l'article : cette offre existe depuis plus d'un an, pas depuis quelques jours.

    Quant à la neutralité du Net, je fais partie de ses défenseurs. Je trouve que Mr Richard y va un peu fort. En même temps, l'attaque de base vient de quelques défenseurs du net, un peu excités, qui ont oublié de réfléchir avant de s?énerver ...

    Une précision : l'offre dont il parle concerne les téléphones portables. Pas de quoi mettre en péril la neutralité du net... Il reste l'adsl et la fibre pour sauver la démocratie...

  • LeCousinDeMaCousine
    LeCousinDeMaCousine     

    Plus facile de connecter en agglomération qu'à la campagne : avec 3 km de fibre on à des milliers d'abonnés contre 3 ou 4 ??? C'est donc par rentabilité qu'ils raisonnent et non pour que tous nous y ayons accès.

  • olreak
    olreak     

    « Un internet à deux vitesses ne pose pas de problème à partir du moment où le standard est accessible à tout le monde ».

    Et j'imagine que c'est lui qui définit le « standard » ? c'est-à-dire aux alentours de 500Ko/s comme c'est souvent le cas de la plupart des abonnés ADSL Orange en dehors des grandes villes ?

    Il est surtout effarant de constater que la priorité de déploiement de la fibre a été mise sur les grandes villes alors que c'étaient déjà elles qui avaient le réseau cuivré en meilleur état et déjà l'accès rapide via le réseau câblé. Bref, c'est surtout une France à deux vitesse qui a un grand avenir grâce des arguments comme ça.

Votre réponse
Postez un commentaire