En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Quand le patron de l’intelligence artificielle de Facebook se paie son homologue chez Google

Mis à jour le
Quand le patron de l’intelligence artificielle de Facebook se paie son homologue chez Google
 

Yann LeCun, chercheur référent en intelligence artificielle, met en garde contre le battage médiatique qui entoure son domaine d'expertise et les risques qu'il encourt, pointant du doigt Ray Kurzweil, trop médiatique pour être « honnête ».

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • sylvainleretour
    sylvainleretour     

    Yann leCun est Parisien, peut être d'origine bretonne et travaille chez Facebook sur le deep learning. Ici je l'accorde: une critique de Kurzweil tout à fait justifiée...

    Yann ne doit pas oublier que sans le buzz de la singularité, il n'aurait peut-être pas eu une place aussi prestigieuse chez l'un des géants de la silicon valley. on ne crache pas dans la soupe.

    si notre pays avaient inventé "google +", ils auraient aussi inventé "google -". Donc logiquement, nous n'aurions pas pu inventer google... puisque nous ce qui nous intéresse est de connaitre la critique de la théorie et non la théorie elle-même.

    soit tu es d'accord, soit tu passes ton chemin: voila la devise de la silicon valley, qq chose de difficile à faire dans l'hexagone...

    Ray n'a jamais critiqué Yann. Supposons que qqun qui n'a jamais publié passe le plus clair de son temps à démolir le travail de Yann, comme le font certains non scientifiques avec des scientifiques qui publient... Yann n'a jamais été critiqué, il serait surpris, car il vaut mieux freiner les ardeurs que les relancer.

    on gagne toujours à être positif... être négatif n'est pas considéré comme plus intelligent sauf dans certains pays qui résistent encore...

    la preuve que j'ai raison: voir la précédente remarque à l'article...

  • LeCousinDeMaCousine
    LeCousinDeMaCousine     

    Facebook et Google ont un point commun l'intelligence: Chez l'un comme chez l'autre c'est artificiel.

Votre réponse
Postez un commentaire