En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Quand Eurodisney recrutait en consultant illégalement les fichiers de police

Deux anciens gendarmes ont été mis sous mandat de dépôt pour avoir vendu des informations tirées des fichiers d'infraction. Eurodisney s'en servait pour ses recrutements.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • victime d'une délation
    victime d'une délation     

    Je réagis à certains propos car récemment encore je fais les frais d'une délation faite par un fou, et après avoir travaillé (très bien) chez Disney la communication de mon fichier STIC m'a fait perdre ma place ches Mickey (j'ai dû démissionnée sous la pression, harcèlement moral) mais en plus la direction divulgue ces informations erronées aux futurs employeurs où je me présente (il faut que je gomme de monCV plusieurs années sinon je ne peux retravailler avec les diffamations mises dans mon dossier STIC), donc on peut être victime d'une délation et fiché comme voyou.

    Il est à noter aussi que j'ai fait purement totalement annuler par la CNIL mon dossier aux renseignements généraux (maisjeme demande s'ils ne gardent pas des copies cachées aux RG ?) car alors qu'il y a plusieurs années je dénonçais un pédophile qui oeuvrait dans un club de sport bien connu dans le 93 et faisant venir des amis haut placés, je me suis vis qualifiée (ayant été moi-même victime de ce dépravé sexuel) par les RG de Bobigny de "érotomane" (donc folle) et se vengeant d'un amour déçu que n'aurait pas donné l'ordure pédophile du club de sport, et ce sont les RG de Bobigny qui ont cette dérive avec ce que l'on sait de ce qu'ils n'ont pas vu venir les émeutes de novembre 05, évidemment à perdre leur temps à diffamer les victimes d'agressions ...

  • SoldMySoul
    SoldMySoul     

    Ce qui est grave dans cette histoire c'est que ce sont des flics qui revendent les fichiers...

    Pour le reste, y'a bien pire que ça. Quand on voit le pouvoir des assurances par exemple, ça fait encore plus peur :(

  • kenzo05
    kenzo05     

    Bien sur qu'un employeur peut, a juste titre, avoir accés a certaines choses.....
    Mais faut t'il qu'il le fasse dans les régles, par ce que là, on a l'exemple parfait de la dérive et du parasitage d'un outil informatique, qui même s'il est trés loin d'être parfait, est un début de prévention.

    C'est quand même choquant, mais doit t'on s'en étonner, que Disney joue a Big Brother....

  • Le-Resistant
    Le-Resistant     

    Déjà que le STIC recense aussi les innocents sans réellement en faire mention, ainsi des entreprises malveillante de surveille ont refusé par erreur des citoyens totalement innocents !

    Mais en plus vous soulevez une autre question bien plus importante : celle de la double peine !

    En effet, laisser une entreprise accéder à de telles données (meme aux casiers judiciaires), n'est ce pas là un acte de double peine !?

    Où est la réintégration d'un tolare dans une telle démarche !?

    Ne pensez vous pas que quelqu'un qui a pu commetre un acte délituele par recherche identitaire ou de survie a le droit au repenti, à la reconnaissance de son erreur et donc à sa réintégration, et donc l'accès à un metier qui pouvait être auparavant dans ses cordes ?

    Ou alors de persister dans un chomage à vie, forme d'enprisonnement comme cela est fait aux USs où dans la réalité, de par la publication sur internet des casisers, les coupables se retrouvent condamné à vie sans réelles possibilité de se réintégrer !????????????

    Je vous rappelle juste au passage que ces pays fonctionnant ainsi fonctionne en grande partie et maintiennent volontaire la violance de par :
    - le développement de main d'oeuvre peu onnéreuse que génére les travaux forcés
    - la valorisation des actions de constructeurs de prisons et de sociétés de recherches, prets pour cautions et autres qui se font sur le taux de délinquance !

    Donc... la pauvreté est un moyen d'engendrer efficacement de l'argent car extremement profitable au systeme !


    je ne défend pas ici tel ou tel position, mais tiens juste à vous démontrer que le pb est bien plus sérieux. et que de tel propos réacs comme ceux mentionnés ci dessus ne sont pas à lire à la légére !

  • TuTuX
    TuTuX     

    le casier judiciaire comporte plusieurs niveaux (bulletins) accessibles seulement aux autorités concernées.

    Une personne peut demander un extrait de son propre casier judiciaire et il obtient alors le bulletin N°3, c'est le seul qui soit accessible directement (et gratuitement sur simple demande) et qu'un employeur privé peut obtenir via la personne concernée.

    Les administrations et plus généralement la fonction publique ont acces au bulletin n°2 ou sont recences les condmanations pour des délits. Ce qui revient a dire que les postes de fonctionnaires sont fermés pour les délinquants.

    Le STIC n'a rien a voir la dedans, c'est un fichier a juridiquement contestable, constitué par les différents éléments de la chaine policière et qui recense non seulement les "suspects" mais également parfois les "victimes" dont la police a eu a traiter. Le gros soucis c'est que ce fichier recense des millions de personnes qui n'ont jamais été jugées mais qui ont seulement eu leur nom évoqué dans une affaire, quel que soit leur niveau d'implication. On imagine assez bien les dégats que peut provoquer ce genre de fichiers.

    Que je sache l'obtention d'un travail en france n'est pas soumise a la virginité du casier judiciaire, hormis pour certaines professions sensibles ce que l'on peut comprendre, et c'est heureux, sinon le nb d'anciens condamnés viendraient remplir un peu plus les rangs des chomeurs ou RMIstes.

  • aldhémar
    aldhémar     

    Le fichier STIC n'a rien à voir avec le casier judiciaire !
    Ce fichier de police recense toutes les personnes ayant participé de près ou de loin a une affaire. Autrement dit si vous avez été entendu en tant que suspect ou simple témoin vous êtes inscrit dans ce fichier.
    Vous n'avez une inscription au casier judiciaire qu'après décision du tribunal (condamnation assortie d'une inscription au casier judiciare).
    La création et l'utilisation de ce fichier a déjà soulevé de nombreuses polémiques. La CNIL a été saisie a de nombreuses reprises et à établi que 25% des personnes ayant demandé à vérifier les données les concernant, y étaient inscrite de manière non justifiée.
    L'utilisation de ce fichier par un employeur est illégale et inadmissible. Agiter des arguments populistes concernant la pédophilie pour le justifier l'est tout autant.

  • Thomassss
    Thomassss     

    Je me suis toujours douté que ce genre d'endroit n'est pas très clair, mais "Dingo qui sert la main aux enfants", brrr...
    ça fait froid dans le dos.

  • polluxpo
    polluxpo     

    je ne suis pas d'accord avec toi, car maintenant dans les boites qui recrute des personnes ayant un contact avec des enfants ou jeunes (centre de vacances par exemple) on demande un extrait du casier judiciaire. Et pour etre recruter, il faut biensure qu'il soit vierge

  • bipdan
    bipdan     

    Un récent controle partiel, de ce fichier stic, qui n'était jusqu'alors ni validée ou controlé a montré que celui-ci recelle beaucoup d'erreur, et que certaines personnes en ont fait les frais à l'embauche alors qu'il n'avait rien a se reprocher.

    Donc oui pour un controle a l'embauche mais avec quelle méthode et quelle veracité de critère.

  • Ronfladonf
    Ronfladonf     

    Moi qui ai travaillé dans une banque pendant 3 ans je peux te dire que c'est faux...

    EuroDisney peut tout à fait demander au futur employé de lui fournir une copie de son casier Judiciaire (extrait directement du STIC) datant de moins de 3 mois, et là c'est plus illégal... La personne directement concernée a accès à ses propres données, en les donnant lui même au futur employeur, il accepte que celui ci ait accès à ces données la...

    Charge après à l'employeur de demander ou pas de telles garanties, mais je sais que les banques le font, les directeurs d'ecole également, etc...

    Un employeur n'a pas à se justifier quant au motif de refus ou à une telle requête...

    Tout ca pour dire... tu te trompe de combat la... Le procès ici concerne bien la méthode et non le fait que EuroDisney fasse le tri par rapport a la moralité ou la conformité avec la loi de telle ou telle personne...

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire