En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Surveillance de masse en Syrie : la firme Qosmos auditionnée comme témoin assisté

Mis à jour le
Surveillance de masse en Syrie : la firme Qosmos auditionnée comme témoin assisté
 

Accusée d'avoir fourni du matériel de surveillance au régime syrien par des ONG, la société française a été placée sous le statut de témoin assisté.

Inscrivez-vous à la Newsletter Actualités

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • LeCousinDeMaCousine
    LeCousinDeMaCousine     

    Quand c'est permis il faut vendre, quand c'est pas permis il faut pas. Ceux qui vendent pendant un embargo sont dans l'illégalité, mais ils n'ont pas de concurrence donc c'est à la fois plus compliqué pour livrer et plus facile pour avoir des contrats. Dans l'exemple présent pour arriver en Syrie il aurait fallu qu'une société française passe par un société allemande, une société italienne. Pas si simple. Sans parler de rétrocommisions !

  • torquemada15
    torquemada15     

    on reproche à cette société d'avoir vendue du matériel de surveillance ,Dassault vends bien des rafales avec l'aide de l?état à l?Égypte,qui vont sans aucun doute tuer des civils indirectement,dans ce que l'on appelle des dégâts collatéraux ou des erreurs de frappes ...la par contre cela est normal !!

Votre réponse
Postez un commentaire