En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Prism: Pellerin relativise, mais demande la protection des « whistle-blowers »

Mis à jour le
Prism: Pellerin relativise, mais demande la protection des « whistle-blowers »
 

Ce lundi matin sur BFMTV, la ministre de l’Économie numérique rappelle que les affaires d’espionnage ont toujours existé, mais soulève le statut international des « citoyens lanceurs d’alertes ».

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Draggor
    Draggor     

    Ha ben si c'est pas la 1ere fois, tout va bien alors...

    C'est CA son excuse ? que c'est pas la 1ere donc que c'est pas la peine d'en faire tout un plat ?

    Bonjour la CARPETTE POLITIQUE !

  • yt75
    yt75     

    Peut-être ne pas oublier autour de cette affaire les aspects simplement "normaux et commerciaux" autour des données personnelles et de l'environnment actuel "3 ou 4 monstres géants du web". Et à ce sujet sans doute important de comprendre que pour que les choses fonctionnent "sans friction", il n'y a strictement aucun besoin d'ID unique par utilisateur partagé entre les services, au contraire garantie d'échec et à éviter à tout prix. Par contre besoin d'un nouveau rôle, plusieurs organisations dans le rôle et séparation des rôles.

Votre réponse
Postez un commentaire