En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Présidentielle 2007 : la web-campagne à l'heure des comptes

Présidentielle 2007 : la web-campagne à l'heure des comptes
 

Les comptes de campagne sur le Net des candidats viennent d'être publiés. Ségolène Royal et François Bayrou ont été les plus dépensiers.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • yann872
    yann872     

    regarder les résultats et les évaluer en fonction des investissement fait pendant la campagne sur internet, voici une analyse de haut vol ! bravo

  • Lajoulot
    Lajoulot     

    On ne dirait pas que tu connais le net depuis 10 ans...
    Les trojan & cie ? Suffit d'avoir une certaine culture du web et de connaître les points faibles de windows 95/98 pour les éviter et se passer d'anti-virus. Ces vieille règles sont encore valables avec Win 2000/XP ou Vista... Rien n'a changé, si ce n'est le nom de ces salles bêtes idiotes...
    Ceux qui utilisaient à l'époque un OS open source avaient d'autres problèmes à résoudre...
    Et apparemment ils ont toujours les mêmes problèmes à résoudre... :mdr:

    La publicité ? J'espère voir éclater une nouvelle bulle histoire de faire le ménage mais vu que les internautes d'aujourd'hui sont aussi des fans de TF1, M6 & Co, je n'y crois plus trop... Mais si tu connais bien le web, toutes ces pubs sont transparentes.

  • smilblick
    smilblick     

    J'ai connu le web il y a une dizaine d'années, lorsque tout était beau et gentil, mais au fil des années, quelle dégradation :/

    Non content d'être massacré par la publicité de plus en plus envahissante, la vermine qui se propage à tout va (trojan et cie), la suppression de la gratuité des services, etc..., si par dessus le marché, la politique s'en mêle, ou allons-nous !!!

Votre réponse
Postez un commentaire