En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Près de 400 000 ouvrages en libre accès sur le site de la BNF en 2010

Près de 400 000 ouvrages en libre accès sur le site de la BNF en 2010
 

La Bibliothèque nationale de France numérisera 300 000 ouvrages, ils compléteront les 90 000 références déjà disponibles sur le site Gallica.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Yves2711
    Yves2711     

    "dématérialiser": pas de commentaire, cf. celui du premier intervenant.
    "fascicules de presse": on dit plus exactement "livraison de périodique". Encore du travail, monsieur le journaliste!

  • turgis
    turgis     

    merveilleux, fantastique, quoi de plus formidable pour toutes les personnes ne pouvant se déplacer ou pour les étudiants que d'avoir chez soi à disposition une telle quantité de données. Je suis un inconditionnel du livre, possédant plus de 6000 ouvrages, je ne pourrais pas me passer du contact du livre papier, mais pouvoir obtenir une telle masse de documents est un vrai pas pour tous ceux qui ne peuvent se payer le luxe de posséder une bibliothèque importante chez eux, surtout lorsque l'on s'aperçoit du prix des livres actuellement. il faut aussi savoir que les places dans certaines bibliothèques ne sont pas accessibles à tout le monde. Gallica est un site formidable, je le consulte depuis sa création, et j'ai ainsi pu accéder à une quantité de livres que j'ai téléchargé, ainsi je peux librement les consulter sur mon portable et l'étudier à ma guise n'importe ou et à n'importe quelle heure. Donc Gallica est une bibliothèque formidable surtout lorsque on a accès à des ouvrages que l'on ne trouve plus en librairie. être chez soi dans son bureau et avoir à sa disposition, sur son disque dur, une bibliothèque pour faire ses recherches, que rêver de plus, sinon Gallica 2 ou les recherches pourront se faire dans le texte, comme le fait actuellement Google books. alors un grand merci à tous ceux qui pensent culture et qui agissent.

  • Margolio
    Margolio     

    "Après avoir dématérialiser"

    Est-ce la peine de continuer la lecture?

Votre réponse
Postez un commentaire