En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Pour Fleur Pellerin, « couper l’Internet c’est comme couper l’eau »

Mis à jour le
Pour Fleur Pellerin, « couper l’Internet c’est comme couper l’eau »
 
Pour Fleur Pellerin, « couper l’Internet c’est comme couper l’eau » - Pour Fleur Pellerin, « couper l’Internet c’est comme couper l’eau »

En voyage à Stockholm, la ministre déléguée à l'économie numérique a évoqué le retour sur la sanction de l'Hadopi de couper l'Internet.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • yt75
    yt75     

    Hadopi (enfin la réponse graduée orientée utilisateur, conservée dans la nouvelle organisation) était et est bien sûr une niaiserie et depuis le départ, en faisant les choses exactement à l'envers de ce qui est faisable et juste :
    http://iiscn.wordpress.com/2011/05/15/piratage-hadopi-etc/
    C'est à dire oublier un peu les hypocrisies et mensonges geekesques typiques "p2p ya pas de centres", et se rappeler que s'en prendre aux centres, cela veut aussi dire possibilité de se foutre entièrement des flux utilisateurs, tout en sachant que le piratage zéro n'a absolument aucune importance.


    Le vrai gratuit décidé par les auteurs très bien bien évidemment.

    Quant à la licence globale (ou autre approche taxe) ça se résume à :
    1) Prélèvement uniforme indépendant des contenus écoutés/consultés/lus, etc
    Ensuite pour la redistribution soit :
    a) mesures d'audience et de consultations précises : approche nécessairement la plus Orwellienne possible (pour éviter les consultations simulées par exemple)
    b) revenus des taxes redistribués sous forme de "subventions à la création", c'est à dire mise en place du ministère omnipotent de la culture gardien du bien et du bon goût.
    Sans parler de praticité de la mise en place.
    http://iiscn.wordpress.com/2011/07/03/licence-globale/

    Ce qu'il faut c'est quelque chose comme :
    http://iiscn.wordpress.com/2011/05/15/concepts-economie-nume rique-draft/
    C'est à dire comprendre que pour qu'il y ait un environnement atawad (any time any where any device), ne se résumant pas à deux ou trois monstres "verticaux", et garantissant la confidentialité des bibliothèques personnelles, ce qu'il manque avant tout est un nouveau rôle, et organisations associées.
    Nouveau rôle et organisations, par ailleurs exactement les mêmes que celles nécessaire dans le contexte "net identity" :
    http://iiscn.wordpress.com/2011/06/29/idenum-une-mauvaise-idee/

  • jclm73
    jclm73     

    Je trouve qu'avec cette annonce on revient à des modes opératoires plus réalistes et adaptés à des usages internet très variés; d'accord pour faire une pédagogie mesurée et qui distingue bien des usages inappropriés (téléchargement très nombreux en vue d'une revente) de téléchargements épisodiques !.....
    Dommage que certains ne retiennent qu'une comparaison entre l'eau et l'Internet, comparaison qui n'est qu'une métaphore qui a des objectifs pédagogiques ......

  • KingKong75
    KingKong75     

    Ce qu'elle veut dire, je suppose, que c'est contraignant mais cela n'empeche pas de vivre.
    J'ai moi même été coupé d'eau pendant 1 semaine, dans l'absolu c'est jouable quand on n'a pas d'enfant (je m'arrange pour prendre mon bain sur mon lieu de travail ou aller chez la famille). Mais j'avoue que l'eau est plus vitale que l'électricité ou internet.

  • vp01net
    vp01net     

    Entièrement d'accord, cette comparaison est idiote.

  • tchequie
    tchequie     

    Comment peut-on dire, surtout un ministre, que couper internet c'est comme couper l'eau. Madame le ministre essayer de vivre sans eau vous verrez la différence. Et ça nous gouverne, quelle tristesse.

  • Dwayne
    Dwayne     

    @314116 C'est juste la façon de communiquer de Fleur Pellerin, elle ne fait pas de vagues et reste généralement mesurée dans ses propos. Je ne sais pas si c'est sa façon d'être ou si elle et son équipe ont établi une stratégie de communication intelligente et verrouillée, mais c'est seulement sous cette forme qu'elle apparaît dans les médias.

  • 314116
    314116     

    A 01Net.
    Vous nous présentez systématiquement la même image de cette Fleur, est-ce que c'est parce que c'est la seule que vous avez, vous et les autres, ou est-ce une stratégie de vente de son image ou que sais-je encore. Enfin chaque fois que l'on parle d'elle c'est toujours la même image style posé papier glacé.
    Enfin je suis curieux, mais maintenant comme seule la réalité dépasse en tout la fiction....

  • Kitzbuehl
    Kitzbuehl     

    Pour le coup, heureusement que le gouvernement a changé. Avec la politique des copains, nous serions encore à trainer ce boulet inutile bien que toute la France du web se soit révoltée pacifiquement et effrontément contre cette mesure à contre-courant du bon sens.

Votre réponse
Postez un commentaire