En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Pirater les Google Glass, «c’est trop facile»
 

A titre d’expérimentation, des hackers ont développé un code permettant de se brancher à distance sur la caméra d’un utilisateur. Ce qui pose le problème de la sécurité de ce nouvel objet connecté.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • CharlesPetit
    CharlesPetit     

    "Un pirate est connecté sur votre accessoire informatique et voit en permanence ce que vous voyez" Si le porteur de lunette peut lui même aussi être considéré comme un pirate parce qu'il porte ces lunettes et espionne son entourage, sans que celui-ci n'ai jamais donné son accord, dans son immeuble, dans la rue, qu'est ce qu'il y a de choquant à ce que le porteur de lunette (Le pirate) se fasse lui même espionner par un autre pirate à distance !?!? A ce demander qui pirate qui !?!? Parce que les seules vraies victimes sont ceux qui se seront faites filmer, sans avoir jamais rien demandé... Le porteur de lunette s'il est trop bête de garder ses lunettes sur le nez, pour composer son code bancaire, dans ce cas il devient complice, même involontaire du pirate qui pirate le pirate qui a choisi d'acquérir et porter ces lunettes... C'est mieux que la TV réalité, filmer les autres, en se faisant espionner soi même, reste plus qu'à faire un entracte au WC, histoire de comparer qui a la plus...belle...faille de taille.

Votre réponse
Postez un commentaire