En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Perquisition chez des éditeurs soupçonnés d'entente sur les prix [MAJ]

Mis à jour le
Perquisition chez des éditeurs soupçonnés d'entente sur les prix [MAJ]
 
DR

Des enquêteurs de la Commission européenne ont perquisitionné les sièges de plusieurs éditeurs français. Ils enquêtent sur une possible entente sur le prix des livres numériques.

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
20 opinions
  • JacquesBolo
    JacquesBolo     

    Les problèmes ne sont pas l'impression ou les frais d'édition, et non seulement la diffusion elle-même, mais plutôt la mise en place (choix du tirage et coût d'investissement), en particulier pour les petits tirages (sachant qu'il se publie 200 livres par jour).

    Avec le livre électronique ces couts sont nuls. Même si le coût de distribution est nul aussi et que rien ne justifie une charge de 30% pour une simple interface de paiement (pour un terminal carte bleue, c'est 1%).

  • remrem
    remrem     

    Je passe déjà suffisamment (trop) de temps devant un écran d'ordinateur, alors ce n'est pas pour me mettre à nouveau devant un écran pour lire - Non merci je préfère le papier et je ne suis pas prêt à franchir le pas et à acheter et même pirater des livres numériques.

  • remrem
    remrem     

    Comme pour la téléphonie mobile, lorsqu'il y a un nombre limité de sociétés qui peuvent fournir un service, il y a automatiquement ENTENTE. C'est tellement plus facile de faire de l'argent sur le dos du consommateur.

Lire la suite des opinions (20)

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •