En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Paris et la Bretagne auront leur propre nom de domaine, .paris et .bzh

Mis à jour le
Paris et la Bretagne auront leur propre nom de domaine, .paris et .bzh
 

Après dix ans de travail pour certains et près d'un an d'attente, de nouvelles extensions de domaine ont été accordées par l'Icann, dont une pour Paris et une autre pour la Bretagne.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Alistair
    Alistair     

    A ajouter en plus les $20000 par mois. Ce qui est normal que ce soit plus destiné aux institutions ou boites qui gèrent les noms de domaines et non pas les particuliers. Dans le cas de .Paris, .bzh, .msl ou .bdx, ce type d'extension ne peut être propriétaire d'un particulier, mais bien ou une institution qui gère ce genre de nom de domaine comme .com, .fr ou .eu. Ensuite les particuliers, s'ils souhaitent ils peuvent faire une demande moyannant un abonnement un nom de domaine. Par exemple "Alistair.bdx" pour faire "www.alistair.bdx" ou "toto@alistair.bdx". Et d'autres "office-tourisme.bdx" par exemple. L'extension ".bdx" ne peut donc appartenir à un particulier. Enfin il vaut mieux pas. C'est la même chose que pour obtenir des extensions ".com", ".fr" ou ".eu".

    Mais comme c'est un appel d'offre, j'ai peur qu'une extension comme ".paris" par exemple, pourrait être récupérée par la ville de "Paris" aux Etats Unis plutôt qu'en France ??? je ne sais pas comment ils vont gérer ce genre de priorité ???

  • couribel
    couribel     

    @jimmbee :
    avant de râler, il serait utile de suivre l'actu (ce sujet d'ouverture des extensions TLD par l'ICANN date d'il y a près de 2 ans) ou tout au moins de prendre le temps de (re)lire les articles cités juste en dessous, dont celui du 13/01/2012, qui indique justement que les candidatures sont ouvertes à toute entreprise ou collectivité prête à débourser 185.000$
    (CQFD)

  • jimbee
    jimbee     

    Extraordinaire ! Pourquoi seulement Paris et la Bretagne ? Apparemment cette histoire ressemble plus à du lobbying qu'à une mise en conformité avec le droit ! Ces personnes ont été payées combien pour avoir le droit de mettre bzh après leur nom ? Moi, je revendique le droit de mettre .Poitiers, .Bordeaux, .Marseille... après mon nom ! Et je ne vois pas pourquoi ce serait moins légitime que ces deux exceptions ! Atterrant et affligeant ! On a vraiment l'impression que chacun fonctionne sans plus se préoccuper de son voisin et que nous sommes entrés dans une société ou le tribalisme a changé de lieu : il est maintenant sur le Net !

Votre réponse
Postez un commentaire