En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Oubliés du haut débit : un maire envisage une grève de la faim

Mis à jour le
Oubliés du haut débit : un maire envisage une grève de la faim
 

Le maire de Laurenan (22) réclame un engagement clair du conseil général des Côtes-d'Armor de couvrir sa commune en haut débit. A défaut de quoi il cessera de s'alimenter en septembre prochain.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • jipi49
    jipi49     

    ben voyons
    laissons les cotes d armor sans adsl
    pourquoi ne pas couper l'adsl a paris ?
    juste pour voir...

  • Mèchecourte
    Mèchecourte     

    En tout état de cause, les seuls fautifs sont les élus, mais pas ceux d'une commune ou d'un conseil général. Seuls les députés, entre autre " grands élus ", peuvent obliger les FAI à mettre de l'ADSL partout, même si cela leur rapporte moins qu'en ville. Faisons les comptes : j'habite un département où le conseil général va généraliser l'ADSL 2 Mégas partout. Qui paye ? Les contribuables (beaucoup), les FAI (un peu). Qui ramasse le nouveau pactole que cela va dégager ? Les FAI ! Car la nouvelle " grosse " facture des futurs raccordés à l'ADSL ne sera pas adressée au Trésor Public ! Elle ira encore dans la poche de ceux qui n'auront presque pas investi dans les petites communes. Et il y en a des petites communes en France. Les petits ruisseaux font les grands fleuves... Nos députés sont plus enthousiastes à voter une loi contre le piratage que voter une loi pour obliger les FAI à mettre de l'ADSL 2 Mégas partout en France... C'est quand même un paradoxe, non ?

  • laviela
    laviela     

    internet est un réel besoin pour certaines personnes comme moi qui bosse en télétravail.
    Hors si je ne bosse pas je ne mange pas non plus.

  • rieca1
    rieca1     

    On aurait pu penser qu'il fasse une grève de la soif, Mnsieur Pinard! (:-))

  • otodid@kt
    otodid@kt     

    Sans le haut débit, pas d'accès aux avantages du numériques et donc à un accès égalitaire décidé par des questions illégitimes (quoi qu'on en dise).

  • jean2345
    jean2345     

    Un mirage s'est ecrasé à Laurenan l'an dernier ,cette annee la mairie a été cambriolée ,et oui. Encore un coup des druides,sur.

  • lamouche007@yahoo.fr
    lamouche007@yahoo.fr     

    Regargez aussi les connexions 3 G avec VODAFONE mobile connect.

    STATELITE

  • dr_jak
    dr_jak     

    ok avec bipdan2, si les entreprises, hôtel n'ont pas internet, ça réduit considérablement le choix d'investisseurs ou les touristes à venir donc moins d'argent qui arrive à la commune!!

  • musclor74
    musclor74     

    internet n'est pas vital !!! manger si !!! à lui de voir

  • bipdan2
    bipdan2     

    Je suis passé de la ville a la campagne et au passage de 20Mb a 512kb pas stable, et bien ca change la vie et les possibilités d'utilisation. De meme le réseau GSM est quasi inutilisable. Et le conseil général ballade également notre maire depuis plus de deux ans pour améliorer la situation.

    Aujourd'hui internet est devenu un atout considérable et au meme titre qu'une déviation ou un ligne de chemin de fer qui ne passe plus, l'absence du haut débit et plus généralement l'acces au numérique (j'y inclue la 3G la TNT, la fibre ou au moins un acces ADSL a 5Mb...) peuvent influer tres négativement sur l'attrait d'une commune et la possibilité d'implantation d'entreprise qui font vivre cette commune.

    Alors l'idée est certes insolite mais ne me semble pas si disproportionnée que cela. Tout au plus en décalage mais ca a le mérite d'attirer l'attention.

    Je ne regrette pas l'époque du service public pour le téléphone mais au moins a cette époque on cablait justement en priorité les endroits isolés et le fait qu'on soit aujourd'hui dans une logique purement économique pour les déploiements de réseau laisse des gens sur le carreaux.

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire