En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

OpenDisc donne le goût du Web aux albums

Une jeune pousse hexagonale commercialise une technologie liant CD physiques et sites virtuels. De Faudel à Eddy Mitchell en passant par Nada Surf, de plus en plus d'artistes l'utilisent.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • Paul_
    Paul_     

    Bonjour

    Bravo pour ce système qui apporte enfin un plus dans l'industrie du disque, à condition que les exclusivités soient de qualité.
    Opendisc a semble t- il été développé en partenariat avec l'agence de Communication interactive I-Puzzle basée à Roubaix, dont j'ai été voir les références qui sont assez professionnelles.
    Merci de toutes ces idées et à bientot

  • rite
    rite     

    parceque t'as jamais gouté un poussin épilé au marteau, c'est super bon.

  • FaFa_
    FaFa_     

    ... je l'ai decouvert sur Entre-Deux, de Patrick Bruel, et c'etait top! J'etais content de recevoir des news par email. J'aimerais bien en recevoir encore, d'ailleurs... Bravo Opendisc!

  • moulf
    moulf     

    Quand une boite se lance, elle a tendance à dépenser ses moyens - en général limités - dans ce qui peut lui rapporter, ou dans ce qui peut faire en sorte que des entreprises s'intéresse à elle. Donc faire chier le monde parce que gna gna gna c'est un exécutable, c'est vraiment épiler un poussin au marteau.

  • bloozyleroy
    bloozyleroy     

    ..mais le problème c'est l'émèrgence : si ce scénario catastrophe se met en place (il est visiblement en route) les jeunes artistes vont avoir encore plus de mal a financer et vendre leurs premiers albums qui sont a 90% autoproduits. beaucoup d'internautes sont de vrais goinfres et téléchargent en masse de tout et n'importe quoi. Pour la dérnière bouse de la "starac" no problemo car, comme vous dites, moult produits dérivés sont là pour créer l'équilibre et les gros labels, déjà bien nourris, peuvent continuer à s'enrichir. Mais les petites boites de disque, qui souvent produisent à grand peine des artistes de qualité qu'on voit parfois plus tard sur ler devant de la scène sont on ne peux plus en danger ! Il ne faut pas croire que musique rime avec enrichissement, c'est un mythe entretenu par une petite minoritée d'artistes. L'attitude de la plupart des utilisateurs de Kazaa et autres, qui jamais n'achètent ce qu'ils découvrent sur le net équivaux à une mise à mort de la musique de qualité..

  • Tof_
    Tof_     

    Bravo, s'il faut réellement exécuter un logiciel, on va priver les utilisateurs de systèmes d'exploitation 'alternatifs' comme les *BSD, Linux, ... des fonctionnalités du CD... Déjà qu'on arrive pas à lire les CD protégés sous Linux parce qu'ils sont prévus pour Windows et MacOS...
    Ils pourraient pas prévoir ça avec un système autre qu'uun exécutable ? (genre une clef, ...) Sinon l'OpenCD n'aura de "Open" que le nom visiblement...
    Mais bon, les utilisateurs de tels systèmes ne sont pas vraiment une grosse cible marketing...

  • koogan
    koogan     

    Les études et les sondages ont déjà largement démontré que les gens qui échangent de la musique sur les réseaux de peer-to-peer n'auraient pas acheté les morceaux (albums, films, etc...) qu'ils téléchargent. Partant de ce constat, je ne vois pas comment ce procédé va limiter le piratage et faire remonter les ventes de disques.
    Les vrais fans, « cible » affichée d'OpenDisc (et réellement suceptible d'être intéréssée), achètent déjà les albums de leurs artistes préférés. Ce que propose OpenDisc est certainement une bonne nouvelle pour eux, mais ne changera rien à des ventes qui ne se seront de toutes façon pas faites...

  • sebatais
    sebatais     

    N'y a-t-il pas un risque que des acheteurs de ce genre de cd ne mettent a disposition sur le reseau Kazaa par exemple le logiciel qui permet l'acces au site ?

  • toto_
    toto_     

    J'avais découvert ce système avec l'album de Calogero, et c'est vraiment bien foutu.

  • Julien Dichter
    Julien Dichter     

    Voila des gens qui ont compris qu'ils fallaient évoluer ! Téléchargeant comme beaucoup du mp3 plutot que d'acheter des cds je suis tout à fait pour ce type d'approche. Certains chanteurs l'ont compris comme David Bowie avec la diffusion en direct de son dernier concert dans des salles de cinéma par satellite. Un consommateur sera toujours pret à y mettre le prix s'il y trouve de la qualité.
    Dans l'avenir : les chansons en elles memes ne seront plus rentables. Les artistes gagneront leur vie sur les concerts, sur des cds ouvrant sur d'autres prestations de qualité et induplicables (beaux livres, fan clubs, concerts intimistes, places pour concerts retransmis au cinéma, objets collectors...).
    Pourquoi à tout prix vouloir s'obstiner à vouloir boucher les trous alors que la cale du bateau est complètement pleine comme le fait monsieur Nègre(pdg d'universal music ?). Je l'ai vu l'autre jour sur LCI et franchement il faudrait qu'il ouvre les yeux.
    AUCUNE PROTECTION N'EST FIABLE...! Toute les grosses boites qui n'ont pas voulu évoluer sont mortes comme les dinosaures...

Votre réponse
Postez un commentaire