En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Olfeo veut responsabiliser les employés connectés à Internet

Spécialisé dans les outils de filtrage d'URL, l'éditeur propose une fonction de reporting exclusivement destinée aux salariés.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Pffffff
    Pffffff     

    Enfaite tout sa c'est du business , moi dans mon bopulot j'ai du temp libre par moment surtout en fin de semaine , pas énormément de temps mais assé pour , par exemple , aller consulté mes e-mail , chose que je ne peut méme plus faire grace à votre "super" controleur.
    Moi je demande haut et fort "A QUAND DES PUCES DANS LE CUL DES OUVRIER POUR VOIR QUAND ILS VONT CHIER BORDEL"

  • Jeromenad
    Jeromenad     

    Il me semble que leur solution est basée sur le logiciel libre Squid. Y ont ils apporté des modifications ou leur produit est juste une liste de sites interdits (à la squidguaurd qu il me semble juste remplacer) ? Si il y a des modifications, savez vous où se trouve le code (Squid est GPL et toute modification du code oblige pour rester dans la légalité une redistribution du code).
    En fait quel est l'avantage de cette solution vs une squid/squidguard à part peut etre une liste de sites "personnalisée" ?

    Merci

    Jérôme

Votre réponse
Postez un commentaire