En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

NSA : les géants du web révèlent l'étendue du programme Prism

Mis à jour le
NSA : les géants du web révèlent l'étendue du programme Prism
 

Google, Facebook ou encore Apple jouent la transparence : ils ont pour la première fois publié le nombre de comptes espionnés en douce par la NSA. Et ils sont nombreux : aux alentours de 50 000 en six mois !

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Alistair
    Alistair     

    que les ciffres soient assez bas pour Apple. Apple ne possède pas de données dites "vie sociale" comme Google avec Google Now et Facebook, simplement parce que Apple ne propose pas ce type de service. Ou le mail, qui utilise des adresses email xxx@icloud.com ou xxx@me.com ? très peu. Or pour obtenir des données personnelles comme adresse, immatriculation, compte banque, la NSA n'a pas besoin d'Apple. Donc à mon avis, la NSA va d'abord demander à Google, FB, Yahoo et peut-être enfin de liste Apple.
    A la limite ce que la NSA peut demander à Apple ce sont les échanges avec leur service iMessage. Mais pour ce service, pas besoin d'être la NSA, même la police avec un mandat du juge peut en faire la demande auprès d'Apple.

Votre réponse
Postez un commentaire