En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L'inquiétude grandit autour du projet de loi sur le renseignement

Mis à jour le
L'inquiétude grandit autour du projet de loi sur le renseignement
 

Présenté ce matin en conseil des ministres, le projet suscite déjà de vives réactions de la part d'institutions et d'organismes professionnels liés au numérique.

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • LeCousinDeMaCousine
    LeCousinDeMaCousine     

    La loi ne changera rien. Chez Charlie il y avait un policier chargé d'assurer la protection, il en est mort. On connaissait donc bien la menace, et on la prenait au sérieux.

  • LeCousinDeMaCousine
    LeCousinDeMaCousine     

    Tout cela est une affaire de services secrets. pour être efficace il faut que çà reste secret...

  • LeCousinDeMaCousine
    LeCousinDeMaCousine     

    Remaniement du soir, espoir...

  • LeCousinDeMaCousine
    LeCousinDeMaCousine     

    Si la Cnil doit vous dire ce que l'on a enregistré sur vous , elle devra faire pareil avec les éventuels terroristes: Ils seront contents de savoir ce que l'on sait d'eux, et en même temps de savoir ce qu'on ne sait pas: Si vous voulez les aider exigez que la Cnil informe tout le monde !!!

  • papadiesel
    papadiesel     

    C'est inadmissible. Je sais que la situation est tendue, mais tous ce qui est multimédia, risque d?être pisté a notre insu. Nous sommes déjà suivit avec les GPS, GSM, Ordis portable. C'est juste une validation d'une pratique utilisée.
    A part éteindre tout ce qui est connecté, et revenir au filaire de base? Donc rejeter le progrès, comme le font les extrémistes du Sud, la CNIL vas avoir du pain sur la planche.
    Moi qui n'ai riens a cacher, si je dois être pisté, j'aimerais biens en être informé. Juste pour rester dans le respect de la lois informatique et liberté.

  • alphomega
    alphomega     

    Deux petits points contre votre argumentaire, le premier c'est que l'Inquisition a fait beaucoup de mal et n'a résolu aucun des problèmes auquel elle se confrontait et le deuxième point c'est que la peine de mort n'a jamais empêché les crimes.
    Les affaires récentes d'attentats aussi bien à Charlie Hebdo qu'en Tunisie ont été perpétrés à l'insu des services de renseignements (tunisiens, français ou autres) donc en quoi augmenter le pouvoir d'intrusion d'individus sans contrôle est-il source de sécurité?

  • marsu0lami
    marsu0lami     

    Et non je ne renoncerai pas à ma liberté quitte à m'enfuir ou mourir. Les mêmes propos lénifiants depuis le 11 septembre pour assoir un totalitarisme de faits et légal. Si vous demandez encore où est le problème c'est que vous ne savez pas ce qu'est une démocratie et vous êtes un fachiste qui attend de prendre le pouvoir pour profiter de ce système qui n'a même pas une deadline...

  • LeCousinDeMaCousine
    LeCousinDeMaCousine     

    L'expérience montre que malgré tout les infos que les renseignements et la police avaient sur ceux qui ont fait des morts en France, ils n'ont pas pu les en empêcher. Vouloir avoir plus de moyens pour avoir plus de renseignements si c'est pour ne rien en faire c'est beaucoup d'argent et d'énergie gaspillée. Si c'est pour incarcérer des présumés coupables, çà ne va pas on est présumé innocent !!!

  • Petrouchka57
    Petrouchka57     

    Défendons notre liberté d'expression et notre vie privée ! TOUS CHARLIE !!!

  • marsu0lami
    marsu0lami     

    Entendu que je condamne avec la dernière force toute forme de terrorisme et/ou de banditisme, le texte remet en cause l'équilibre fondamental des pouvoirs permettant à la Démocratie d'être. Il faut bien savoir que PRISM existait déjà avant le 11 septembre et n'a rien empéché. Même étendu et prévenu, il n'a pas empêché Boston. En d'autres termes, remettre en cause les droits fondamentaux du Citoyen pour un résultat hypothétique et ayant prouvé son inefficacité coûte beaucoup trop cher en terme de démocratie : les honnêtes paient pour les malhonnêtes sans aucun espoir de ne pas voir la situation s'aggraver pour eux. Le monde du numérique est plus que conscient de la gravité des actes terroristes mais encore plus de l'injustice de ce projet de loi liberticide.

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire