En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Nicolas Sarkozy enterre l'extension du bonus-malus écolo

Nicolas Sarkozy enterre l'extension du bonus-malus écolo
 

Le président de la République a retoqué le projet de taxe ' verte ' sur les télévisions, les ordinateurs, les téléphones mobiles et certains produits de grande consommation.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • golgoth666
    golgoth666     

    il y a déjà l'écotaxe , une taxe parmi tant d'autres, ah la France , sans ses taxes ne serait pas la france !

  • GLSLV
    GLSLV     

    Actuellement la situation est la suivante pour les produits d’entretien ménager, les produits plus écolo sont soumis à des charges beaucoup plus élevées que les produits moins écolo contrairement à ce qui serait souhaitable si l’on veut un développement important de ces produits plus respectueux de l’environnement.

    Produits moins écolo :
    TVA - OUI
    TGAP - OUI
    Coûts d'audit certificateur - NON
    Coûts d'examen de dossiers – NON
    Redevances aux organismes certificateurs – NON


    Produits moins écolo :
    TVA - OUI
    TGAP - OUI
    Coûts d'audit certificateur - OUI
    Coûts d'examen de dossiers – OUI
    Redevances aux organismes certificateurs – OUI

    De plus les responsables des magasins (peut-être sont-ils soumis aux pressions de grands fournisseurs) n’offrent qu’un espace assez réduit à la vente des produits plus écolo, alors que leurs communications tend à faire croire à leurs clients qu’ils mettent tout en œuvre pour favoriser le « Développement durable ».
    Ces espaces réduits se traduisent par des quantités livrées plus faibles et donc des coûts de transport plus élevés que ceux des produits moins écolo livrés en quantités beaucoup plus importantes.
    Tout actuellement contribue à favoriser les produits moins écolo.
    La TGAP, taxe aux activités polluantes, est une taxe très dure à accepter pour des produits certifiés plus écolo.

  • GLSLV
    GLSLV     

    Actuellement la situation est la suivante pour les produits d’entretien ménager, les produits plus écolo sont soumis à des charges beaucoup plus élevées que les produits moins écolo contrairement à ce qui serait souhaitable si l’on veut un développement important de ces produits plus respectueux de l’environnement.

    produits moins écolo produits certifiés plus écolo
    TVA même taux de TVA pour tous les produits
    TGAP (produits sans phosphate) même taux de TGAP pour tous les produits
    Coûts d'audit certificateur non oui
    Coûts d'examen de dossiers non oui
    Redevances aux organismes certificateurs non oui

    De plus les responsables des magasins (peut-être sont-ils soumis aux pressions de grands fournisseurs) n’offrent qu’un espace assez réduit à la vente des produits plus écolo, alors que leurs communications tend à faire croire à leurs clients qu’ils mettent tout en œuvre pour favoriser le « Développement durable ».
    Ces espaces réduits se traduisent par des quantités livrées plus faibles et donc des coûts de transport plus élevés que ceux des produits moins écolo livrés en quantités beaucoup plus importantes.
    Tout actuellement contribue à favoriser les produits moins écolo.
    La TGAP, taxe aux activités polluantes, est une taxe très dure à accepter pour des produits certifiés plus écolo.

Votre réponse
Postez un commentaire