En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Nicolas Princen, surveillant général d'Internet pour l'Elysée parodié par les internautes

Nicolas Princen, surveillant général d'Internet pour l'Elysée parodié par les internautes
 

C'est la nouvelle qui a mis la blogosphère en ébullition : l'Elysée a nommé quelqu'un pour surveiller ce qui circule sur le Net comme rumeurs, ragots, vidéos truquées ou volées, dérapages...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • Denis Szalkowski
    Denis Szalkowski     

    Cher Nicolas Princen,

    Ton patron mieux que quiconque a compris le rôle et l'influence que pouvait avoir le web sur l'opinion. je me souviens alors membre - à ma maigre mesure - de la NetSquad (quel nom ridicule !) de Ségolène comment vos sbires arrivaient à la vitesse de la lumière sur nos blogs. Alors que nous baignions dans l'amateurisme le plus total, vous avez alors à l'UMP fait le choix d'utiliser des sociétés commerciales. Pourtant, tu le sais, nous sommes majoritaires en terme de force d'opinion sur le Web. Cela a été constitutif du vote des jeunes en faveur de notre candidate.

    Maintenant, ton patron s'inquiète lorsqu'il voit que les personnes âgées quittent leur télévision où il parade sur la chaîne de son pote Martin pour rejoindre cette contrée sauvage qui dénonce les frasques d'un homme tout à fait ordinaire. Le recul de la presse et des médias traditionnels change la donne à très grande vitesse.

    Ton boulot va être de repérer et de contre-carrer tous ces faiseurs d'opinion majoritairement de gauche. Sans doute, mettras-tu tout ton savoir technique et notamment ce que tu connais du référencement au service de ton patron. Remarque? tu n'auras pas de mal. Nous baignons dans l'amateurisme le plus total au Parti Socialiste, infoutus que nous sommes de nous entendre sur le fait, tout simplement, de booster nos sites. Tu peux compter sur nous pour dormir tranquille. Nos hiérarques socialistes ne comprennent rien au changement profond des comportements en terme d'information. Ils lisent le Monde.

    Evidemment, j'ai bien compris que ton rôle n'était pas de rétablir la censure. Certains ne te prennent même pas au sérieux. Pour le professionnel de l'Internet que je suis, je crois savoir où vous voulez aller et vous avez raison de laisser tous ces pignoufs s'amuser du fait du Prince. C'est vrai qu'ils sont risibles. Mais, si par inadvertance, l'UMP était amené à repasser en 2012, vous pourrez boire à leur santé. A moins que vous ne l'ayez déjà fait !

    Tu vois, notre problème chez nous, c'est de ne pas faire confiance à des gens nouveaux qui peuvent parfois sentir les choses. Un responsable de l'insertion me disait récemment que la différence entre la gauche et la droite était que les gens de droite lui faisaient confiance. Ton patron te fait confiance. A la fois, ce qui est vrai est que nous n'avons pas de patron. Juste de petits seigneurs locaux qui obéissent en vassaux à de plus grands petits seigneurs !

    Mon cher Nicolas, tu as un très grand avenir devant toi. Souhaite bien le bonjour de ma part à ton patron pour le féliciter.

  • Olivier1234
    Olivier1234     

    Remarque tout à fait pertinente et dépassionnée. Je trouverais normal moi aussi qu'il soit payé par Sarkozy. C'est là que devraient plutot creuser les autoproclamés justiciers de la démocratie au lieu de nous gonfler avec leurs moqueries et leur morale à deux balles.

  • Hey U !
    Hey U !     

    Bah, laissons les choses continuer ainsi au nom de la "Démocratie" et de la "Liberté d'expression" et allons voir en Chine tant qu'on y est...

    Oui la France n'est pas la Chine mais à ce rythme là elle le deviendra très vite et beaucoup vont finir par pleurer mais là ce sera trop tard.

    Une société prête à sacrifier sa liberté contre sa sécurité ne mérite ni l'un ni l'autre.

  • JeVeuxLePoste
    JeVeuxLePoste     

    Moi cela ne me dérange pas à la condition qu'il paye le type de sa propre poche et non pas avec notre argent. Imagine un instant que l'ensemble des membres du gouvernement (parlement, sénat, ...) fasse la même chose. Il y aura moins de chômeur mais cette argent serait peut être plus utile à autre chose.

  • chibatop
    chibatop     

    A quand une parodie des Inconnus pour un nain connu?

  • Olivier1234
    Olivier1234     

    Le problème n'est pas l'existence d'une opposition à la politique de Sarkozy, là c'est normal, souhaitable et contesté par personne, c'est la puérilité voire la conn.... de certains comportemements fussent ils permis je suis d'accord par le système démocratique (faut bien en effet se payer les boulets pour avoir la liberté ...)
    Quand à nommer "sans en parler" qu'est ce que cela veut dire ? En cachette ? Mais mon pauvre ami, cela aurait été pire !!! Le problème c'est que, dès que votre Sarko il lève le doigt c'est une catastrophe nationale, ce sont les noms d'oiseaux qui pleuvent, bref son existence même à ce poste serait contestée (ça c'est antidémocratique) que l'on ne s'y prendrait pas mieux.
    De toute façon, surveillant ou pas, les gens normaux (pour ou contre Sarko) s'en fichent et avancent pour le bien de tous, les autres ne sont là que pour polémiquer stérilement.
    Quand au fait qu'il orchestrerait le fait qu'on parle de lui il a bien raison après tout du moment qu'une clique de crétins le suit. C'est d'ailleurs pile poil la politique de communication du FN. Grrr c'est pénible de toujours voir les gens tomber dans le panneau ....

  • bipdan2
    bipdan2     

    Meme élu démocratiquement, les anti sarko ont le droit de le rester. C'est aussi cela la démocratie.

    Concernant les buzz autour de feu Sarko, il les orchestre lui meme, je ne vois donc pas ou est le probleme. Prenons le cas de cette news. Aurait-il été difficile pour l'Elysée de nommer quelqu'un a ce poste sans en parler ? Absolument pas. Cela laisse donc penser, que cette nomination elle meme, tout comme le revirement vers un "statut plus présenditel" de ces derniers jours ne sont encore une fois qu'un nouvel épisode dans la saga, "parlons de NS". Car l'important et bien d'en parler quelque soit ce que l'on en dit. L'as tu compris ?

  • Olivier1234
    Olivier1234     

    "Toutes nos paroles" ? Faudrait un peu arrêter la parano et le comportement pueril désormais de mode qui consiste à dénigrer tout ce que fait Sarkozy, et, en mots à peine cachés, contester sa présence à ce poste qui, je vous le rappelle les aigris, est une volonté démocratique (allez faire vos crétineries en Chine par exemple vous verrez la VRAIE dictature ...).
    Si j'ai bien lu il s'agit de surveiller ce qui "concerne le président de la République". Ce n'est pas normal pour vous de s'interresser à ce qui se dit sur vous peut être ? Alors arrêtez tous un peu ce cirque, arrêtez de flirter régulièrement avec la violation de la vie privée pour satisfaire votre revanche, arrêtez la stratégie politique du dénigrement systématique et vous verrez que le poste de surveillant présidentiel n'aura plus lieu d'être et que la France pôurra s'attaquer aux sujets importants au lieu de faire dans le "Voici" ou le "Pari Match" permanent (au passage la faute incombe aussi au président mais lui semble visiblement avoir compris, pas vous ....)

  • PIRATE62
    PIRATE62     

    On vous l'avez dit pendant la campagne présidentielle que Sarkozy allé devenir un empereur et donc surveille tous nos paroles sur Internet. Maintenant c'est trop tard



    Ooups je suis fliqué par l'autre oh quel dommage... hé hé...

    FRANCE j'ai honte de ce que tu es entrain de devenir une nouvelle dictature

Votre réponse
Postez un commentaire