En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Netflix critique les règles françaises qui encadrent la diffusion de films

Mis à jour le
Netflix critique les règles françaises qui encadrent la diffusion de films
 

Lors d’une conférence au marché du film à Cannes, le directeur des contenus du site Ted Sarandos a jugé que la chronologie des médias encourageait le piratage dans notre pays.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • CharlesPetit
    CharlesPetit     

    C'est curieux, mais je vis avec un décalage d'à priori 36 mois !? entre la sortie en salle et le passage à la TNT "gratuite" (Sauf redevance obligatoire quoi qu'il arrive film ou pas) qu'en plus je n'ai pas la moindre idée de ce qui passe au cinéma, n'y allant jamais, que cela ne créé aucune envie de piratage, ni même une quelconque frustration... Puisque je vois régulièrement les nouveautés d'il y a 36 mois à la TNT, sans compter les redif's de redif. évidemment... Alors Oui, cela fait toujours un peu bizarre de voir une nouveauté Française qui passe d'abord sur la TNT Allemande, parce que je peu vous dire qu'un "Depardieu" qui parle Allemand, bien que ne posant aucun problème de compréhension, ça dépote grave... Mais de l'autre je trouve toujours assez intéressant que ceux qui rajoutent une couche payante, avant la diffusion gratuite à la TNT se plaignent, parce que finalement la seule activité de ces Messieurs, c'est de faire payer du temps d'attente... Si l'on faisait passer, après fin de diffusion au cinéma, directement les films sur la TNT gratuite !?!? Il y aurait Canal+ et toutes les chaines payantes, L'industrie de la VOD, des DVD qui feraient un scandale parce qu'il n'y aurait plus RIEN à vendre, plus aucun temps d'attente qu'ils pourraient monnayer... Quant au piratage pour ceux qui le pratique en tant que consommateurs, ce n'est QUE du vol de temps d'attente et pour ceux qui mettent à disposition illégalement (PUB, Compte à Abonnement etc..) c'est juste de la concurrence déloyale vis à vis des autres qui paient des charges et taxes... Alors n'en déplaise à tous ceux qui veulent se faire du fric, vous n'en aurez pas de moi, j'attends, j'attends...

  • LeCousinDeMaCousine
    LeCousinDeMaCousine     

    Les 36 mois c'était pour rentabiliser l'exploitation en salle avant le passage à la télé, à l'époque où internet ne faisait pas de VOD.
    Maintenant aucun film ne reste en salle aussi longtemps, la surproduction fait qu'un film chasse l'autre. La diffusion télé rapide c'est l'autre ressource pour le film. Si vous allez sur allociné voir les films qui sortent il y en a tellement que les films vieux de 3 ans on les a déjà oublié.

  • wykaaa
    wykaaa     

    La chronologie des médias est la chose la plus stupide que j'ai vue depuis longtemps. Ted Sarandos a tout à fait raison, cette loi encourage le piratage car à l'heure de l'immédiateté des réseaux, attendre 3 ans pour qu'un film soit disponible sur toutes les plateformes est une hérésie. C'est même une forme de suicide !
    Quand est-ce que nos politiques comprendront et entreront réellement dans l'ère numérique ?

  • yellowjones62030
    yellowjones62030     

    Tant que l'industrie n'aura pas compris ça, ils pourront se plaindre du piratage, ca me fera toujours rire.

Votre réponse
Postez un commentaire