En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Négociations de la dernière heure entre Google et les éditeurs de presse

Mis à jour le
Négociations de la dernière heure entre Google et les éditeurs de presse
 
DR

Le temps de discussion accordé par le gouvernement est écoulé depuis hier soir. Mais les négociations perdurent toujours.

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
2 opinions
  • jerome751923
    jerome751923     

    Bonjour, alors il y a eu Frédéric Mitterrand qui a voulu donner toute la littérature française à Google pour que notre patrimoine devienne américain. Maintenant, il y a François Hollande qui livre aux américains la presse française. On dit partout que le danger c'est la Chine mais force est de constater que le danger c'est l'europe et son abandon à l'empire américain, c'est la france qui ne produit plus rien d'intelligent si ce n'est des taxes et des impôts. Face à l'Amérique nous sommes leur esclaves.

    Pauvre france ! pauvre pays gouverner par des vendus aux américains.

    Pouah !

  • pierrot2retour
    pierrot2retour     

    Il y a quelques jours, dans un article publié par Comment Ça Marche (http://www.commentcamarche.net/news/5861904-onemoretab-creer-son-propre-portail-d-actualites), je découvrais onemoretab.com une plateforme de news 100% française très sympa.

    Aujourd?hui, je me demande si nous ne sommes pas en train de nous tromper de débat ? La « Lex Google » montre encore l?incapacité du gouvernement à définir une politique industrielle du numérique capable de soutenir l?innovation de nos startups. Pendant que nous fustigeons Google, la loi de finances 2013 passe inaperçue. Encore un beau subterfuge... Il faudra plus d?efforts qu?une simple loi de régulation fiscale pour que la France retrouve sa souveraineté dans le numérique. Pour peser face à Google News soutenons les startups, commençons par soutenir les « Google News français ».

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •