En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Musique en ligne : les formules illimitées arrivent

Après la vente de titres à l'unité, les formules payantes de streaming et de téléchargement à volonté, mais à durée de vie limitée, se multiplient. Avec l'espoir de séduire enfin les internautes.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • cent-vingt
    cent-vingt     

    Bonjour ami musique je suis à la recherche des musique dans ma vie AFRIKAWE Gogopanche,

  • capital
    capital     

    Pour une fois que la société de consommation joue son rôle sans la pollution et le gaspillage qui vont avec : je vote pour !

    Très libertaire en fait
    L'anti-propriété cultivé comme mode de fonctionnement

    Je prédis avec ma boule de cristal, un bel avenir pour ce système.
    Roulement de tambour et rdv dans 5 ans.

    Espèrons une concurrence de killer féroce sur ce marché.
    Avec une loi d'offre et demande débridée, sans aucune limite.

  • Michael_
    Michael_     

    Les maisons de disque, les differents systeme technologique, les radios, et TV sont tous a mettre dans le meme sac : Ils n'ont toujours pas compris.
    On en a mare de la music qu'on nous balance dans les oreilles a longueur de journee dans le seul but de nous la faire "apprecier".
    Certe depuis que le telechargement c'est democratise, bcp de gens telecharge ces musiques de m#*#de. Mais en soit internet et le telechargement sert a mon avis surtout a se pouvoir decouvrir des groupes, des morceaux originals...

  • Roulio_
    Roulio_     

    C'est ça qui a fait vivre l'occident tout le temps du communisme, le droit de pouvoir posseder ce que l'on souhaite, la liberté ultime du capitalisme.
    Désormais, ils souhaitent nous retirer ce droit, normal, seules les castes auront des possession, la classe ouvriére aura le droit de payer sa gabelle pour avoir le droit d'en profiter un certain temps, mais pas de le posséder...
    On dirait le communisme mais en pire : le communisme c'etait rien n'appartient à personne, tout le monde a donc le droit d'en profiter avec les autres. Avec cette forme de capitalisme c'est tout appartient à une personne, le reste des gens n'a que le droit de se le payer la location si il en a les moyens.

  • Belzebuth_
    Belzebuth_     

    et que bientôt tu ne paieras que pour "utiliser". On pourra tout te louer comme ça, le cyber-livre qui doit être repayé à chaque fois que tu voudras relire ton chapitre préféré, etc. Remarque c'est cool, avec ce système-là, bientôt on évitera les droits de succession puisqu'on ne possèdera rien :)

  • victor_
    victor_     

    Je ne vois pas en quoi la "propriété" serait quelque chose de si important envers laquelle il faudrait tout opposer. Moi je trouve que c'est une bonne idée, si cela peut faire comprendre aux "pirates" que rien n'est gratuit tout en proposant une offre financièrement interressante.

    J'ai testé Yahoo Unlimited pendant un mois et j'en suis presque totalement satisfait. Seul hic : il faut un baladeur MP3 compatible DRM... technologie quand tu nous tiens....

  • syl_
    syl_     

    Je commençais à me sentir prêt pour le téléchargement payant (j'ai toujours respecté les artistes et ai acheté tous les albums que j'avais aimé en téléchargement P2P), mais à condition que les morceaux téléchargés m'appartiennent, et que je puisse en faire ce que j'en veux sans galère informatique (DRM).
    Ca me semble en effet une bonne solution quand seuls 3 ou 4 titres d'un album me conviennent.
    Malheureusement, on s'éloigne de plus en plus de ce système, et je refuse de payer pour du vent.
    Je continuerai à acheter mes "vieux" cds en plastique !

  • la mouche_
    la mouche_     

    Ben oui, la musique ce n'est pas de la culture, c'est un produit.
    Désormais on peut louer une chanson jusqu'au nouveau "modéle".Ca permet de pouvoir toujours présenté une chanson neuve et à peine usée, le probléme c'est que tes chansons sont à peine rodées que tu dois déja en changer pour ne pas faire ringard.
    Pfff, c'etait plus simple quand la musique etait de l'art et que la diffusion de la culture etait une fierté.

  • Moua_
    Moua_     

    ou comment escroquer un peu plus.

Votre réponse
Postez un commentaire