En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Moviiii : l’application de piratage sur Facebook bloquée par les majors (MAJ)

Mis à jour le
Moviiii : l’application de piratage sur Facebook bloquée par les majors (MAJ)
 

Plus de 800 000 membres du réseau social recevaient sur leur page des liens de téléchargement illicite grâce à Moviiii. Cette application française n’est plus accessible. Le créateur annonce qu'il stoppe son activité.

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Djujou
    Djujou     

    comme si il allait vous répondre et dire la somme générée...

    Au final il va se mordre les doigts d'avoir crée cette app de toutes façons inutile. C'est répréhensible ok mais les vrais délinquants ce sont les proprios des plateformes comme megaupload eux génèrent des revenus énormes et sont pour l'instant intouchables.

  • Rofle
    Rofle     

    pourquoi tant de mystère ? dis nous donc combien tu vas toucher si c'est peanuts ?

  • Pioul
    Pioul     

    De toute façon j'ai rien touché pour le moment et j'aurais gagné plus en tondant la pelouse du voisin.

  • dudush31
    dudush31     

    Bonjour,
    C'est bien d'avoir ton témoignage. On a plusieurs facettes de l'histoire. Mais puisque tu as commencé, autant aller jusqu'au bout : Vends nous du bonheur, dis nous donc le montant de ce revenue "astronomique" dont ces martyrs d'ayants droits ont soi-disant été lésés :-)

  • Pioul
    Pioul     

    Je suis l'étudiant en question, et entre nous, Moviiii était un agrégateur de liens. Pas de liens vers megaupload ou autres donc, mais des liens vers des sites qui eux proposaient des films (soumis à des droits d'auteur ou non). Un contrôle limité sur le contenu publié donc, et je pensais avoir droit à la législation des moteurs de recherche grâce à cette approche.
    Il est apparu au final que non, et j'ai bien entendu cessé toute activité dès que l'on m'en a informé.
    Et je n'administrais aucun autre site warez, j'ai d'ailleurs pu élucider cette rumeur avec un représentant de la branche anti-piraterie de Warner-Bros.
    Concernant les "revenus significatifs" dont vous parlez, laissez-moi rire :/

Votre réponse
Postez un commentaire