En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Montée en débit : l'Arcep soutient le développement de la fibre optique

Mis à jour le
Montée en débit : l'Arcep soutient le développement de la fibre optique
 

L’autorité de régulation des télécoms recommande aux acteurs publics et privés de concentrer leurs investissements dans le déploiement de la fibre pour assurer la montée en débit.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • ifred0c
    ifred0c     

    Ici petit village de l'Oise Picarde le débit est à 512 pas plus, il y a beaucoup de concurence dans le coin au choix SFR ou Orange ou SFR ou Orange...
    Alors avantager Orange, si cela permet d'avoir plus de débit pourquoi pas, les autres n'ont rien fait jusqu'a présent ici

  • Nacyl
    Nacyl     

    Le but pour les opérateurs est la rentabilité.
    Technologiquement parlant ça veut dire qu'ils font utiliser le cuivre jusqu'à la dernière limite pour retarder le plus tard possible les investissements dont la rentabilité n'est pas à court terme.
    L'évolution des backbones étant moins flagrante que l'acquisition de nouveaux abonnés, les programmes de fibre seront donc du FTTH ou du FTTB (Home ou Building) avant l'évolution inéluctable des réseaux de raccordement des équipements (DSLAM et NRA).
    Si les backbones sont tous fibrés, il y a fort à parier que bon nombre "d'oubliés du haut débit" se retrouvent à surfer sur les autoroutes de l'information...
    Comme comme les investissements sont lourds et pas nécessairement rentables à court terme...
    C'est là que l'ARCEP a besoin de prendre des cours, pas uniquement pour briller dans les salons mais bel et bien pour rendre des arbitrage éclairés en faveur des utilisateurs du Net et donc, pour que tout le monde puisse avoir accès aux mêmes services...
    Conclusion, oui la fibre est pérenne par rapport au cuivre, encore faut-il la déployer en priorité aux bons endroits...

  • lgoman
    lgoman     

    c'est sympa de pensé très haut comme le très haut débit mais se serait sympa aussi de pensé aux gens qui sont un peu isolé et qu'ils sont contents quand le débit atteind le maximum: 128Kbit/sec (un peu faible pour css...dommage!!!!)
    Merci d'avance de pensé à nous!

  • Cloonies
    Cloonies     

    Ils disent simplement que aujourd'hui developper le réseau fibre et cuivre va vite devenir onéreux. la fibre étant plus intéressante pour l'avenir, il est logique de la développer. Mais si on développe dans les zones qui vont être fibrés, le cuivre, on va réduire les investissements en fibre optique ce qui réduit l'offre pour le futur.

  • plongeurninja
    plongeurninja     

    n 2030 j'aurais toujours ni la fibre ni l'adsl haut-débit avec ces décisions stupide!!! C'est toujours tout pour les mêmes TNT HD et Fibre optique que pour les très grandes villes.
    Vive l'égalité , fraternité , liberté en France

  • Nacyl
    Nacyl     

    Ou au moins, une bonne séance de rattrapage en réseau ?

    On s'en moque du FTTH tant que les DSLAM et les NRA de France et de Navarre ne seront pas fibrés !

    Comme ça, c'est plus clair ?

    Et une petite question en passant, comment peut-il y avoir appauvrissement de l'offre quand il n'y a pas le choix ?...

  • Phy.
    Phy.     

    "D'où le souci des collectivités territoriales de mettre en place des solutions techniques pour augmenter les débits dans les zones les moins favorisées"

    Et le souci d'éviter la fermeture des bureaux de poste alors que celle-ci vient tout juste de changer de statut pour faire face à la concurrence des sociétés privées ?

    Les dites sociétés privées ne concentreront leurs efforts que sur les agglomérations où elles seront rentables. C'est normal, elles sont privées.

    La Poste, pour s'adapter à la concurrence, réduira ses coûts ; elle a déjà commencé à sous-traiter le retrait des colis à des points presse qui remplacent avantageusement les bureaux de poste bondés pour aller récupérer les colis qui n'ont pas pu être déposés chez le destinataire car celui-ci était absent.

    Est-ce qu'il est totalement stupide d'envisager qu'un jour proche, il faudra aller récupérer les colis qui n'ont pas pas pu être déposés chez le destinataire parce qu'il n'y a plus de facteur en zone rurale ?

    "Ce que l'avenir vous promet, la Poste vous l'apporte", dit le slogan. Sous-entendu : "Vous pouvez acheter tant que vous voulez sur internet, vous aurez toujours besoin de nous pour le récupérer."

    Moi, je serais l'Arcep, je recommenderais chaudement aux collectivités locales d'attendre patiemment que l'ouverture à la concurrence ait laminé le service public, à ce moment-là, les gens seront peut-être moins pressés de commander sur internet, ce sera déjà ça en moins !

Votre réponse
Postez un commentaire