En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Mobile : réduire l'exposition aux ondes exigerait 3 fois plus d'antennes

Mis à jour le
Mobile : réduire l'exposition aux ondes exigerait 3 fois plus d'antennes
 

Réduire la puissance d'antennes-relais exigerait d'en multiplier le nombre pour garder une couverture radio correcte, selon un rapport remis au gouvernement.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • menerlach
    menerlach     

    ça veut dire quoi ? Qu'en forêt il est impossible de téléphoner ? Que les allemands et les nordiques, qui ont des villes très boisées, doivent se passer du portable ?

  • Rheinert
    Rheinert     

    Le rayonnement à haute fréquence, par exemple pour la téléphonie portable, est absorbés à plus de 99% par une toiture végétale avec un substrat d?une épaisseur de 15 cm et selon l'angle d?exposition selon une étude de l?université de Kassel et confirmée par l'institut de la TU de Munich confirme. Une toiture en tuiles n?absorbe qu?environ 50 %. Mais également le climat de ville est positivement influencé par la toiture végétale. Elle baisse substantiellement la température de surface en période de canicule. Mon cabinet d?architectes a mesuré des différences de température dépassant largement 40°C entre les revêtements de toiture classique (la tôle grise, les tuiles rouges) et la toiture végétalisée, exposées de la même façon et prises de températures au même moment. Ces surfaces végétalisées rendent nos paysages urbains plus attractifs, moins pollués (absorption de bruits et de particules fines) et leur apportent une nouvelle biodiversité. En cas d?orages estivaux leur rôle régulateur des eaux pluviales est encore complètement sous-estimé. Le déphasage des précipitations et la rétention d?eau pluviale et par la suite l?effet de rafraîchissement par évaporation sont encore insuffisamment pris en compte en France. Si vous souhaitez en savoir plus, je vous donne rendez-vous sur le site d?ADIVET et celui de mon cabinet d?architectes franco-allemands installé à Lyon. http://agence-rheinert.fr/vegetaliser

  • KingKong75
    KingKong75     

    En gros je résume le dernier paragraphe : "Si cela n'implique pas de cout (cout acceptable ?), faites donc".

    Merci le ministère de l'écologie pour cette étude (bah oui, ce eux les payeurs de cette étude) et pour sa conclusion.

Votre réponse
Postez un commentaire