En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

(Mise à jour) Wikipedia ne durcira pas ses règles de publication

Le fondateur de l'encyclopédie coopérative dément tout projet de geler définitivement certains articles en ligne. Une réflexion contre le vandalisme existe cependant.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

23 opinions
  • Traroth
    Traroth     

    Histoire de nourrir le débat, voici une étude d'IBM portant sur le vandalisme sur Wikipédia et la réactivité de la communauté :
    http://researchweb.watson.ibm.com/history/
    et en pd :
    http://domino.watson.ibm.com/cambridge/research.nsf/2b4f81291401771785256976004a8d13/53240210b04ea0eb85256f7300567f7e/$FILE/TR2004-19.pdf

  • Traroth
    Traroth     

    L'enjeu est de ne pas perdre les avantages du mode de fonctionnement de Wikipedia ni ses valeurs en route.
    Une solution (en débat depuis environ un an) serait d'avoir toujours une version validée et une version de travail, pour avoir une version"correcte" à consulter, mais avoir la dernière version pour contribuer.

  • Mathieu_
    Mathieu_     

    Je ne trouve pas que la conversationn que tu as instaurée soit stérile, même si t'as manière de faire est discutable.
    Mais cette histoire peut nous amener à réfléchir sur le fonctionnement du journalisme au jourd'hui. Je ne cherche pas à critiquer l'auteur de l'article mais le journalisme en général.
    Je pense que le journalisme est aujourd'hui trop dépendant des parts de marché, ce qui entraine la recherche à tout prix du scoop. Dans l'exemple de cet article, il aurait été je pense préférable d'attendre la confirmation des intéressés avant de publier l'article. Mais en faisant ainsi, il y a le risque de publier l'artcile trop tard, c'est à dire après un autre média.
    Cette recherche à tout prix du scoop a aboutit récement à une autre "fausse information" que vous avez tous dû lire :
    Zidane entend des voix!Un article écrit par un journaliste qui aurait mal interprété les paroles de Zidane (volontairement ou pas) et qui a été repris un peu partout sans que les journaistes ne prnnent le temps de vérifier l'information.
    Ont-ils eu envie de vérifier cette information? Etant donné l'individu en question, les journalistes savaient que ça feraint un bon article alors ils n'ont pas pris la peine de vérifier.
    C'est un exemple parmi tant d'autres qui décribilise un peu plus le journalisme (avec le fait qu'on retrouve à peu près les mêmes articles dans des journeaux différents)
    Encore une fois mon discours n'est pas une attaque contre l'auteur de l'article mais contre le fonctionnement du journalisme actuel

  • Mathieu_
    Mathieu_     

    Il y a dans Wikipédia une catégorie d'articles de qualité. Une fois qu'un artcile est proposé pour faire partie de cette catégorie, il y a une sorte de débat ouvert à tous et si l'unanimité autour de cet article est établie alors cet article fait partie de la catégorie. Je ne connais pas tous les détails mais je trouve que c'est une bonne solution.

  • Seb_
    Seb_     

    Figer les articles peut je pense améliorer un peu les choses, même si l'idée n'est pas une solution miracle.

    Versionning : l'idée est, à mon avis, pas mauvaise, mais j'y verrais plutôt du versionning de chaque article, par de l'encyclopédie en elle-même. Complémenté à un système de notation, chacun pourrait juger de la véracité des propos. Existe-t-il un moyen de se mettre à l'abri de la saisie d'un article au contenu douteux, voire complètement faux ?

  • Benoit_
    Benoit_     

    L'idée de base de Wikipedia est un modèle justement basé sur des contributions collectives pour une évolution permanente. A mon avis "figer" est toujours dangereux. Pourquoi ne "figerions" nous pas des lois ad vitam eternam parce que nous les jugeons bonnes à un instant précis... ? Je vous laisse imaginer la société sclérosé à laquelle on aboutirait...
    Si vous relevez des aberrations dans des articles, justement, vous avez tout pouvoir pour les corriger, apporter un point de vu etc.
    Toutes les bonnes encyclopédies papier passent elles aussi par des éditions differentes... Même Diderot/d'Alambert ont constamment révisé leurs textes.
    La solution qui permettrait peut-être de ne pas "casser" l'esprit mais de prendre en compte la reconnaissance d'articles de qualité pourrait être leur "versioning". Un peu comme dans le monde du logiciel quand on décide de "publier" certains composants comme une véritable version, sans pour autant tracer toutes les évolutions intermédiaires.

  • Seb_
    Seb_     

    C'est bien dommage qu'il n'y ait absolument aucune restriction.
    L'idée en elle-même du projet est très bonne, mais la médaille a son revers, et les problèmes commencent à survenir.
    Il y a sur Wikipedia des articles qui mériteraient d'être revus et corrigés, car contenant des énormités J4en ai moi-même relus certains (notamment sur l'architecture), et je serait d'accord pour qu'un blocage d'un contenu correct soit étudié.

    Ca pose des problèmes (qui décide de vérrouiller, et quand), mais pour avoir quelque chose de qualité, c'est à mon avis indispensable. Quand je vois ce que j'ai pu lire, je fais de plus en plus confiance aux bonnes vieilles éditions papiers des encyclopédies.

  • Inconnu#1986
    Inconnu#1986     

    Merci. Vous n'avez pas instauré une conversation stérile, vos questionnements étaient légitimes, mais il est vrai que votre premier message était assez provocant et un peu sévère à mon goût ;-)

    Cordialement.

  • admirateur
    admirateur     

    Votre réponse est en soi une preuve de bonne foi, il vous aurait suffit de supprimer le message si vous aviez voulu couper court à cette conversation stérile que j'ai instauré.
    Je reste persuadé que pour n'importe quel magasine contenant de la pub, il y a surtout intéret à avoir de la quantité génératrice de passage et donc de revenu, que d'intéret à la qualité, mais ce fait est général au métier de l'édition et du journalisme.
    Mais ceci est un autre sujet que celui abordé dans l'article.
    Merci beaucoup de votre calme et bonne continuation.

  • Marzolf
    Marzolf     

    ... tu n'y es pas allé par le dos de la cuillère dans ta critique.

    les journalistes ne sont pas au-dessus des critiques, mais dire que les journaux confient leurs articles à "n'importe qui", c'est un peu hard. Enfin, ce n'est que mon avis.

Lire la suite des opinions (23)

Votre réponse
Postez un commentaire