En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

(Mise à jour) SCO s'en prend aux entreprises utilisatrices de Linux

Après les plaintes contre DaimlerChrysler et AutoZone, l'éditeur révèle que Computer Associates a fait l'acquisition de sa licence SCOsource, ce qui lui permet d'utiliser Linux sans craindre de poursuites judiciaires.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

58 opinions
  • Jeff_
    Jeff_     

    Par rapport au fait que sco poursuit les "linuxiens", je suis d'accord avec toi, ce n'est pas honnète ( mais bon c'est les grosses entreprises qui utilisent linux qui sont visées pas les particuliers ). Mais bon, je ne suis pas totalement d'accord avec la politique du fait accomplit non plus.
    Moi ce que j'espère c'est juste que celui qui a commis la faute ( IBM ou SCO ) s'en prenne plein la tronche. D'un autre coté, pourquoi sco aurait accusé IBM et pas HP ou Sun ?
    J'attends avec impatience le dénouement de cette affaire ;-)

  • Olivier Esser
    Olivier Esser     

    Non tu comprends mal.

    Si je te dis que tu détiens quelques chose de volé, que fais-tu? Tu essayes d'identifier la chose en question et tu voies ce qu'il y a lieu de faire. La loi donne même certains droits à quelqu'un qui aurait acheté de bonne fois un objet volé.

    L'attidute de SCO ressemble à: "Il y a quelque chose de volé dans votre maison, payez-nous ou débarasser vous de l'entiereté de votre maison car on ne vous dit pas plus précisément de quoi il s'agit".

    Les utilisateurs linux utilisent linux en toute bonne fois et s'ils violent du copyright SCO, ce qui reste à démontrer, c'est bien involontairement. Il est hors de question de cesser d'utiliser l'entièreté de linux pour les lignes de codes éventuelles qui seraient copyrightée SCO.

    Ne me dis pas qu'ils ne sont plus de bonne fois car SCO les a avertit: une accusation sans preuve n'a pas à être prise en considération.

    Je ne vois pas non plus comment un utilisateur linux pourrait "effacer les preuves" ??? SCO peut acheter un des innombrables CD contenant linux et le mettre en lieu sûr.

    Quand à la licence AIX, ça ne regarde que IBM et SCO. Après les affirmations mensongères de SCO (elles sont mensongères au moins en Allemagne), je serais plus enclin à croire IBM que SCO.

  • Jeff_
    Jeff_     

    Grosso modo si je comprends bien, quand on te dit que tu es coupable d'un forfait, éventuellement tu peux corriger ton forfait, ce qui fait de toi un innocent ...
    Belle mentalité. Je vole, je me fais prendre ( pas de chance ), mais comme je rends tout et j'efface les preuves, on me déclare innocent. J'ai plus qu'a recommencer jusqu'a ne pas me faire prendre ;-)
    C'est bien la justice américaine qui est capable de condamner quelqu'un parce qu'un voleur s'est fait mal en essayant de voler ce même quelqu'un.
    Pardon, mais je n'adhère pas ...
    Quand à l'irrévocabilité de la licence AIX, c'est juste qu'IBM se sent plus peter ...

  • Olivier Esser
    Olivier Esser     

    > Pourquoi IBM, qui n'a pourtant comme ils le disent > rien à se reprocher n'est pas rentré direct dans le > procès ?

    Je ne suis pas employé avec IBM; mais il me semble que je ne prendrais pas au sérieux une accusation sans aucune preuve ni même sans rien pour l'étayer.

    > Pourquoi après revocation de leur licence AIX, ils > continuent tranquillement de la distribuer ( Linux > ne serait pas au point ? ) ?

    Je ne connais pas les détails mais IBM affirme me semble-t-il que leur licence est irrévocable.

    >Pourquoi un juge à demander à ibm de donnertoutes >les informations concernant AIX et leurs "dons" à >linux ? ( bizarre qu'ils faillent demander, ne me >dites pas qu'ils essayent de faire durer ... ).

    Le juge essaye d'avoir tout les éléments qui lui permetront de juger l'affaire. Quoi de plus normal?

    > Autant de bonnes questions qu'on peut se poser
    > autant que :
    > Pourquoi sco n'apporte pas ses preuves ?
    > Dans ce conflit je trouve qu'on se pose beaucoup de
    > question sur l'accusateur, mais pas beaucoup sur
    > l'accusé ...

    Le conflit SCO -- IBM n'est que de seconde importance et ne regarde pas (ne devrait pas...) regarder l'utilisateur linux. L'attitude de SCO menaçant de poursuivre des utilisateurs linux me parait particulièrement abjecte. Si réellement il y a du code SCO dans linux, l'attidute raisonable de la part de SCO serait de fournir les informations permettant de retirer le code en question; les développeurs du linux sortiraient une nouvelle version du noyau en quelques semaines. J'ai même lu quelque part que pour savoir quelles étaient les lignes en questions il fallait signer un NDA (non disclosure agreement) s'engageant à ne pas dévoiler quelles étaient ces lignes. Ceci revient à dire que pour savoir de quoi on est accusé il faut signer un document comme quoi on s'engage à continuer à faire ce dont on est accusé afin que l'accusateur ait l'occasion de nous poursuivre en justice...

  • Jeff_
    Jeff_     

    Pourquoi IBM, qui n'a pourtant comme ils le disent rien à se reprocher n'est pas rentré direct dans le procès ?
    Pourquoi après revocation de leur licence AIX, ils continuent tranquillement de la distribuer ( Linux ne serait pas au point ? ) ?
    Pourquoi un juge à demander à ibm de donnertoutes les informations concernant AIX et leurs "dons" à linux ? ( bizarre qu'ils faillent demander, ne me dites pas qu'ils essayent de faire durer ... ).
    Autant de bonnes questions qu'on peut se poser autant que :
    Pourquoi sco n'apporte pas ses preuves ?
    Dans ce conflit je trouve qu'on se pose beaucoup de question sur l'accusateur, mais pas beaucoup sur l'accusé ...

  • Jeff_
    Jeff_     

    Ben moi je trouve ça triste de voir les programmeurs du libre en train de mendier ...
    www.oscommerce.com
    Faites un don au programmeur qui fait un bon produit ...
    L'informatique est peut être le seul secteur avec les comédiens ambulants ou ils doivent faire une demande de don pour leur travail ...
    Peut être que big blue (qui aime faire des dons à linux) les entendra ... ;-)

    ( Au fait combien de boite qui ont voulut faire des distributions linux payantes sont dans le rouge (hormis celles sponsorisées par le consortium big blue/hp/sun/etc) ?)

  • Olivier Esser
    Olivier Esser     

    C'est possible. Un autre problème est que la GPL précise que seule la version anglaise est contractuelle. Je ne suis pas sur que ce soit conforme au droit français. Je serais fort étonné cependant que l'on puisse mettre du code sous la GPL disant en quelque sorte que l'on peut le copier et puis dire que ce n'est pas vrai et poursuivre quelqu'un en justice. La justice regarde aussi l'intention de celui qui a rédigé le contrat.

    Mais on est ici hors de propos, SCO n'ayant pas prouvé quoi que ce soit; on peut supposer qu'ils n'ont aucun droit sur linux. Seule le titulaire du copyright peut prétendre que l'on a enfreint celui-ci.

  • Olivier Esser
    Olivier Esser     

    Je ne polimiquerai pas sur le fait ou non qu'il y ai du code vole dans Linux. Je remarque cepandant:

    SCO accuse des utilisateurs d'utiliser du code SCO tout en refusant d'apporter la moindre preuve. Si j'affirme sans en donner aucune preuve que c'est moi qui ait écrit "Harry Potter" et que chaque lecteur doit me verser 20 euros; croyez-vous que je serai pris au serieux par un tribunal? Tu devrais savoir que l'on accuse pas quelqu'un sans preuve et que le contraire peut-être considéré comme de la diffamation. Les manoeuvres de SCO ressemblent à de l'extortion de fonds.

    C'est à ce point vrai qu'un tribunal allemand à interdit à SCO de continuer ces accusations sous peine d'une astreinte de 10000 euros. La justice allemande n'est pas un "linuxien gogol".

    La license GPL permet en effet d'utiliser linux pour faire des économies. Ça te dérange peut-être mais les développeurs ont parfaitement le droit d'adopter une telle licence (contrairement à certaines accusations fantaisistes de SCO affirmant le contraire). Tu peux faire un logiciel propriétaire meilleur et cher (ou pas cher ou tout ce que tu veux); mais pas diffamer sur linux parce que "celui-ci te dérange".

  • SmileBoB
    SmileBoB     

    Pas besoin de savoir ce que c'est qu'un cluster pour utiliser LinuX.
    De toute facon linux n'est pas forcément gratuit, il est libres free en anglais :)
    Et le but de linux se resume dans la phrase de Linus Torvalds :
    JUST FOR FUN

  • Jeff_
    Jeff_     

    Ce qui m'énerve, c'est que d'une part linux est de la concurrence déloyale. On ne lutte pas contre le gratuit ... Mais ce qui m'énerve par dessus tout c'est que les linuxiens ramènent toujours le "linux à la maison" alors que dans la pratique linux ne sert qu'a faire faire des économies aux entreprises qui fabriquent des serveurs ... 80 % des serveurs web équipés en linux ... Je trouve aussi que linux est très architecturé serveur ... Un particulier sait ce que c'est qu'un cluster ? La gestion réseau très poussée ... Mais ou est le but ? Faire entrer linux à la maison ou faire faire des économies à des boites comme big blue ...
    ( Linux est un petit garçon de 9 ans, avec une grande sagesse, et qui fait faire de sacrée économies )
    La concurrence c'était OS2 et BeOS et la concurrence du pc en général : RiscOS, MacOS, Solaris, Unix en général ...
    Si ça n'a pas marché et que la moitié on disparut, c'est par radinerie de ces chers combattants de la "liberté" ... Euh ils préfèrent tout grattos ...

Lire la suite des opinions (58)

Votre réponse
Postez un commentaire