En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

(Mise à jour) Infrasec constitue son trousseau de clés de sécurité française

Depuis le 14 juillet, la fusion de Certplus et de PK7 est officielle. Six actionnaires se partagent le capital.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • AVIS_
    AVIS_     

    Le vrai business modele n'est pas de vendre du certificat mais de vendre de la requete de controle de validation de l'etat du certificat..dans les crl..
    Certains pays l'ont compris.

  • signMan
    signMan     

    Il va falloir que tout le monde comprenne que le certificat électronique doit être un service mis gratuitement à la disposition des personnes intéressées pour utiliser les services sécurisées faisant appels à cette technologie. Il n'y a pas de marché économique sur la vente du certificat électronique et les AC qui s'y sont risquées sont au bord du gouffre financier. Ou alors, il va falloir associer beaucoup de services autour du certificat électronique

  • SequoiaMan
    SequoiaMan     

    L'indépendance technologique par rapport aux américains.
    A l'heure actuelle un grand nombre de PKI sont contrôlées par Verisign, qui peut très bien décider de tout couper, comme les DNS ou le GPS...
    La technologie d'infrasec sera inévitablement basée sur de l'opensource, et reposant sur des HSM français, évalués selon les critères européens, de façon a protéger les clés privées, notamment celles de l'état.
    Quant a la CNIE, il faut essayer d'imaginer la production de 6 millions de cartes par an, avec bi-clés, empreintes, photos, impression, pli sécurisé, expédition...
    Alors 12 fonctionnaires ?!?

  • Matthieu_
    Matthieu_     

    il apparait très clairement nécessaire d'avoir un vrai centre de compétences en sécurité informatique en France ou du moins en Europe.. sous peine de revoir surgir le problème que pose le GPS...
    je rappelle que le GPS utilisé par toutes les armées du monde (et pas seulement les armées...) est sous contrôle américain et que selon leur bon vouloir, tout cela peut très bien ne plus marcher du jour au lendemain pour nous... d'où Galileo qui au-delà des performances bien meilleures assurent aussi une indépendance !
    il semblerait que pour la sécurité, on ait retenu la leçon ! autant s'en réjouir !

  • Mr Wang
    Mr Wang     

    Terminer toujours 2eme, ça fatigue l'esprit on dirait.

    Quand ta douzaine de fonctionnaire sera capable d'emettre plus d'1 millions de certificats en 2 mois avec une qualité de service de 100%, tu appeles, on se fait une bouffe.

    Faire de la PKI ne se résume pas à faire de l'OPEN SSL dans sa chambre ou sur son vélo.

  • Michel_
    Michel_     

    Pour gérer ça , il vaut mieux un vrai militaire qui te menace avec son Famas et qui t'envoie la DPSD si tu tente de le corrompre qu'une gentille hotesse qui t'envoie ton certificat par téléphone parcqu'elle à cru reconnaître ta voix et que, pendant ce temps , son patron tente de s'approprier les noms de domaine pour faire encore plus de business !!

  • blablaman_
    blablaman_     

    C'est quoi le rapport avec "l'avénement des solutions OpenSource" ??? Je pense que le probleme est plus l'autorité de certification en elle meme plutot que des API de securité. Libre a toi d'utiliser ce que tu veux comme code open source (ou non) mais a la fin il va bien falloir faire confiance a une entité. Alors ... publique ou privée ??

  • Raymond  Poulidor
    Raymond Poulidor     

    Oui , c'est français et ça rassure notre administration mais qu'est ce qui prouve que ça peut rester français !
    Rien ! Alors confier les clefs de ma Carte Nationale d' Identité à une boîte privée pour un service de confiance qui peut être rendu par une douzaine de fonctionnaires contrôlés, assermentés à un prix défiant toute concurrence pour le contribuable , c'est plus que de l'incompétence !
    Notre identité numérique devient notre deuxième âme , ne la bradons pas à n'importe quelle boîte qui cherche surtout à gagner de l'argent pour un service sensible non pas par sa technicité mais par la confiance qu'on peut lui créditer !

  • La PKI masquée
    La PKI masquée     

    Quand les dinosaures ont disparus, il n'aurait servi à rien de faire un GIE de dinosaures !!!
    Le marché des PKI et des autorités de certification à volé en éclat avec l'avénement des solutions OpenSource qui coutent vingt fois moins chères.
    La notion de "gros" dans ce secteur n'a pas de réalité économique. Plus que jamais "small ( and low cost ) is beautiful".
    Cette entité ne sera viable que s'il elle fournit d'autres services à valeur ajoutée.
    J'ai bien une petite idée ...
    Que Thierry Dassault m'appelle...

Votre réponse
Postez un commentaire