En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Mir:ror, le cousin du Nabaztag qui donne vie aux objets

Mir:ror, le cousin du Nabaztag qui donne vie aux objets
 

Violet commercialise un petit plateau blanc capable de lire des étiquettes RFID collées sur des objets et de déclencher des actions sur un PC.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Silent
    Silent     

    Eh bien voilà. Voilà pourquoi son cousin pro, le couple ONS/EPC ne se vend pas non plus. Parce que les gens ne comprennent pas " à quoi ça sert", parceque ça sert à tout, c'est à chacun d'en profiter pour créer ses propres associations.

    Imaginez que nous soyons quelques siècles en arrière. Un imprimeur a l'idée de vendre des blocs de plomb permettant d'écrire des mots, quand on veut écrire la phrase " il fait beau", on achète les trois blocs de plomb : "il", " fait", et beau", on les encre, on les aligne, on presse une feuille dessus, et on écrit la phrase " il fait beau".
    - Ah oui, d'accord.
    Bon, eh bien, c'est lourd, cher, et idiot car il faut acheter tous les mots que l'imprimeur voudra bien sortit pour espérer un jour écrire ce qu'on veut.
    - Oui et alors ?
    Eh bien un jour quelqu'un invente le stylo, léger, pas cher, permet d'écrire ce qu'on veut.
    Eh bien l'imprimeur, c'est l'éditeur des logiciels d'hier, les antiquités lourdes et chères, qui ne font que ce qu'elles veulent.
    Mirror c'est l'informatique de demain, léger, universel, qui fait juste ce qui intéresse l'utilisateur.
    - Toujours pas compris.

    C'est pas grave. E pur si muove. Simone, candidat suivant.

  • Djeepy
    Djeepy     

    J'ai rien compris. A quoi ça sert ?

  • pepeto
    pepeto     

    Cool ce Mir:ror. J'en veux un !

Votre réponse
Postez un commentaire