En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Microsoft investirait dans Cyanogen, la distribution Android anti-Google

Microsoft investirait dans Cyanogen, la distribution Android anti-Google
 

C’est une information surprenante que révèle le Wall Street Journal. D’après le quotidien économique, Microsoft aurait investi 70 millions de dollars dans Cyanogen, une entreprise qui édite une distribution alternative d’Android.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • sspade
    sspade     

    On voit bien que l'auteur ne sait pas de quoi il parle. Cyanogen fournit des "mods", donc il s'agit bien de version modifiées d'Androïd adaptées à chaque modèle de smartphone, mais 100% compatible avec une version bien précise d'Android. Peut-être un jour ça deviendra un "fork", c'est-à-dire une branche de développement, voire un système autonome, mais on n'en est pas là.
    Ce qu'il faut retenir, c'est que Microsoft investit dans Android, pas contre Android. C'est une sorte de retour à Symbian...

  • pipoux81
    pipoux81     

    Je verrais bien une collaboration entre Mozilla et Cyanogen. Un hybride entre Firefox OS et Android qui prendrait le meilleur des deux mots : le respect de la vie privée, le marketplace d'Android., Le meilleur des deux mondes et une mise à jour auto de l'OS sans être restreint au bon vouloir des constructeurs ou des opérateurs, bref la liberté.

  • Maoulida
    Maoulida     

    Je leur conseillerait d'arrêter leur bêtises car pour l'instant ils sont fort grâce à Google et puis s'ils ne s'entendaient pas vraiment bien avec Google, Google leur interdirait carrément cela.
    Bref si non ils peuvent créer un autre OS différent dans le même esprit de Cynogen mais il faut que leurs applications soient rondes bon sang et qu'ils aient pas mal d'argent pour que les développeurs puissent leur créer des applications.
    3 à 5 ans, c'est long, on ne sait même pas s'il y aura autre chose que les smartphones d'ici là !

Votre réponse
Postez un commentaire