En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Microsoft débranche ses écrans plats sans fil

Smart Display, c'est terminé. L'éditeur abandonne en un temps record son système d'exploitation pour ardoises Wi-Fi. Les constructeurs, eux, ne comptent pas quitter ce marché.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

38 opinions
  • Mammouth
    Mammouth     

    Les périphériques "à main levée" véritablement utilisés "à main levée" n'ont pas d'avenir à court terme pour la raison suivante : l'informatique ne sait pas encore ACCOMPAGNER LE PROCESSUS DE CONTRUCTION DE L'IDEE.
    Tous nos logiciels s'appliquent à produire de beaux documents FINIS. On n'accompagne même un petit peu l'utilisateur dans son activité de brainstorming : tout ce qu'on lui permet, c'est de faire du "document fini pas parfait" avant d'arriver au "document fini satisfaisant". Le brouillon n'existe pas. Le brouillon, c'est l'utilisateur qui saisit son texte au kilomètre et qui s'abstient de faire de la mise en forme avant d'avoir la totalité : s'il fait ses chapitres trop tôt, il est coincé ensuite (il ne peut pas "gérer son plan", "gérer ses idées" en paragraphes, avec un résumé d'une ligne et la possibilité de tout placer sur un grand carreau de pixels blanc, avec des flèches partout).

    En fait, on dirait que l'ordinateur est encore un peu idiot ... ;-) (oui, c'est évident, mais je le rappelle)

    Exception : le "suivi des évolutions" (de Word). Dans certains cas, le document fini doit présenter les marques de révision (cas des spécifications techniques par exemple), je pense que c'est ce qui, au départ, a motivé Microsoft à ajouter la fonction.

    Les dernières versions de Word permettent de bosser à 5 sur le même document ... foutaises, personne ne sait se servir de cette fonction, et tous ceux qui ont essayé se sont fatalement retrouvés avec des fusions à effectuer. Alors que tout le monde sait qu'il n'y a que par le partage en temps réel du document (lequel serait géré par un composant logiciel unique ou par des composants synchronisés en permanence) qui permet sa saisie/modification par plus d'un rédacteur à la fois. J'attends d'ailleurs qu'un éditeur mette ce qu'il faut sur la table (en terme d'investissement) pour proposer un produit de ce genre (tout en gardant la possibilité de surligner en mauve les renvois de bas de page écrits de travers).

  • Mammouth
    Mammouth     

    Les matériels de type "tablet" présentent un intéret que particulier pour deux types d'applications :

    - les applications à saisie limitée : sélectionner une icone par ci, appuyer sur un bouton par là, regarder un film ou lire un livre/journal (même idéale, la reconnaissance d'écriture ne remplacera jamais un clavier).

    - les applications ou l'écriture à main levée a un sens : pour le moment, l'intelligence ultra-limitée de nos petits PC nous limite au stockage pur et simple de nos petits patés. Toutes les autres tentatives (du type "je reconnais là un triangle et je le redessine bien droit") sont pour le moment vouées au musée des logiciels foireux (du type "je transforme les cercles ratés en triangles").
    Autant écrire ses rapports sur un Télécran. On peut à la limite arriver à quelque chose en restreignant fortement le champ d'application (dessin vraiment spécifiques ou le produit se contenterait d'ajouter de nouvelles "lettres" à l'alphabet de signes qu'il sait reconnanitre). En essayant de faire de la "saisie de shéma général à main levée", (alors qu'une palette de formes standards est plus pratique) on demande en gros à l'utilisateur d'écrire son nom sur un Télécran (le jouet aux deux molettes permettant de déplacer un stylet sous une vitre enduite de poudre d'or).

    On veut aussi rester sur le même matériel de bout en bout (à part pour le "saisir" ou le "numériser complètement", c'est un sentiment assez "spécial" que de se retrouver sur un PC classique à manipuler/modifier un schéma fait à main levée).

    Le smart-display était nul en vidéo et nul en autonomie d'exécution (impossible de l'emmener au bureau). Poubelle.

  • Mammouth
    Mammouth     

    Je conteste notamment l'évidence qu'il y a entre le "nouveau type d'appareil" (pas si nouveau, que ça cela dit) et puis (par je ne sais quelle logique) l'évidence que cela impliquerait un nouveau système d'exploitation.
    Le propre d'un système d'exploitation (qui atteint ses objectifs) est précisément de proposer un environnement stable aux applicatifs. Stable à travers l'avolution des périphériques. Stable sur la base de ses paradigmes essentiels.
    Sinon, autant donner à chaque configuration de drivers le statut de "système d'exploitation".
    On joue sur les mots là ...
    Le fond de l'affaire, c'est que le smart-display est techniquement stupide et économiquement un échec.
    Il n'y a que dans le monde de l'achat impulsion, basé sur des critères plus ou moins mystiques, que ce genre de matériel trouve preneur. Pour ça, il faut éduquer les traders et vedettes de football ... leur montrer en quoi ce produit les rapprochera de l'ultime sublime. Microsoft jette l'éponge, j'en déduis que l'opération marketing risquait de couter plus qu'elle ne pouvait rapporter (sans parler de la nouvelle occasion de tourner cette société en ridicule).

  • A.H.
    A.H.     

    Tu viens de faire toi même la démonstration : puisque nouveau type de media (type de saisie) il y a, développement et système d'exploitation spécifique il y aura.

    Comme quoi, avec un peu de raisonnement, nous sommes d'accord ! :)

  • A.H.
    A.H.     

    -web application/java : ça existe des appli Java, et interchangeables ! La preuve :j'en fait! Et c'est compatible PC-windows/MAC/Linux.
    Et puis tu oublies que, de plus en plus, on utilise Java en tant que langage de base. Il y a une communauté de développeurs Javel fortement établi. Donc java c'est pas que pour des questions d'interopérabilité !

    - ordinateur/souris : OUI ! Toute évolution nécessaire doit faire l'objet d'un développement ! Tu sais, ton téléphone portable, c'est un mini ordinateur embarqué ! Tout ce qui fait l'objet d'une quelconque intelligence logique doit *doit* passer par un ordinateur. Ensuite, que ça s'appelle ordinateur ou logiciel embarqué...

    - pour le coût : cf précédemment : plus ça a du succès, plus le coût baissera.

    - développement d'appli pour moniteur : cf précédemment : plus il y aura de client, et plus il y aura de développeur. Et plus il y aura de programmes, et plus il y aura de client, etc etc...

  • Mammouth
    Mammouth     

    ... n'est ce pas également une évolution du moniteur ?
    Pourtant les web-applications sont rares ... et les applicatifs java n'existent que dans le monde du sur-mesure, développé à façon pour des clients impliqués dans le processus de développement et donc très sensibles aux faux-arguments de la "portabilité" ("on n'aura pas à payer pour avoir une compatibilité avec d'autres ordinateurs"). Dans un marché de cout à la licence (en "of-the-shelf"), le client se contre-fout de java (et il a raison).

    Arrêtons les jolies phrases ... "qui peut le plus, peut aussi le moins" : un ordinateur (n'importe quel ordinateur) devrait pouvoir remplacer avantageusement l'un de ses périphériques.

    Est ce que le fait de "présenter" un nouvel ordinateur comme "une évolution naturelle de la souris" justifierait son développement ?

    Deux ordinateurs doivent pouvoir se parler et échanger leurs périphériques (imprimantes, fax, connexion internet, clavier ... et affichage).

    Le smart-display, c'est prendre un tablet PC complet et le transformer en chapon en le classant dans la catégorie des périphériques d'affichage.

    Ca passerait à la limite s'il coutait 3 fois moins cher qu'un PC portable (déjà capable de prendre le contrôle à distance d'un PC, sur un réseau Wifi notamment). Mais ce n'est pas le cas.

    De plus, personne ne développerait des applications pour un moniteur (qui n'exécuterait en local que ce qui relève du "firmware").

  • Mammouth
    Mammouth     

    Et quand vous utilisez un bloc note papier, elle est où la fonction "clic droit" ????
    Qu'on cherche à retrouver le feeling de l'écriture manustrite est une chose, qu'on cherche à s'embarrasser des "clic-droits" (parce que le système d'exploitation ne fonctionne pas sans) en est une autre.
    Quand je suis en mode "calepin" sur un écran tactile ayant l'ambition d'imiter le calepin, je ne devrais pas avoir besoin du clic droit.
    Quand je suis en administration système, alors là oui, j'ai sans doute besoin du clic droit (je l'admets). dans ce cas, j'utilise une souris sans fil (d'an l'idéal) ... sinon ... je suis sans doute en "solution de dépannage".

    Supposons que l'on conserve un visuel de pointeur de souris (le principe de la flèche, ou d'un gros cercle indiquant une position courante, restera sans doute très utile en dehors des applications à ergonomie "full-screen tablet PC"). Après, pour cliquer droit, on peut imaginer :
    - ajouter deux boutons à mon doigt par chirurgie (mais je sais que la technique est peu standard),
    - tapoter "c-l-i-c d-r-o-i-t" en morse avec l'index.
    - faire comme Tom cruise dans "minority report" : utiliser un gant et surveiller la position des autres doigts,
    - faire de la reconnaissance vocale et reconnaitre la phrase "ordinateur, je clique droit",
    - faire de la reconnaissance d'emprunte digitale (!) et reconnaitre si c'est l'index (clic gauche) ou le majeur (clic droit) qui touche l'écran (si on préfère les stylets, je propose le stylet compas à liaison blue-tooth),
    - admettre qu'il faut qu'une équipe d'ergonomes se penche sur le problème et renonce complètement au clic par simple "contact rapide" (je propose une petite baballe avec fil que l'on serrerait dans sa main pour cliquer et qui permettrait de jouer au jokari pendant les pauses).

  • Mammouth
    Mammouth     

    Je préfère qu'on réfléchisse au maintien de la capacité de déport d'affichage sur les versions standards de windows. De même quand il s'agit d'intégrer des écrans tactiles et des outils de reconnaissance de caractères : tout le monde peut (même sur un PC "classique") raccorder un écran tactile.
    Mon portable a une souris et aussi une zone qui permet à mon pouce de déplacer le pointeur ... et il fonctionne sous un Windows XP standard.
    Les tablet PC sont des portables classiques auquels on a ajouté un écran tactile ... et ça marche sous windows standard (avec toutes les applications disponibles). Alors pourquoi créer un nouveau type de PC ? un nouveau système d'exploitation ?
    A quoi servirait une évolution technique non-justifiée par un véritable gain fonctionnel (pas même en terme de performance ou de coût) ?

  • Mammouth
    Mammouth     

    Dans un autre genre, le déport "logique" (qui existe depuis des années : cf. les terminaux X11) consiste à placer la couche de déport "plus proche de la logique d'affichage" afin de transmettre des ordres "évolués" à un logiciel de type terminal-écran, lequel doit être capable de générer l'affichage.
    Cette technique utilise des canaux de transmission "informatiques". Elle n'est pas du tout adapté aux applications transmettant beaucoup d'images "bitmap" vers l'affichage (lecture DVD, DIVX, jeux) puisque le canal de liaison doit alors transporter l'intégralité du film (et souvent "après décompression" puisque le terminal n'a pas la capacité de décompresser).

    A mi chemin, on trouve les techniques qui considèrent l'affichage comme une sorte de "film" qu'il faut compresser et transmettre par liaison informatique. C'est plutôt une solution au rabais exploitée jadis par les outils de prise de contrôle à distance (type ancien netmeeting) et de création de démonstrations logicielles. Pas besoin d'intercepter les ordres graphiques ... mais problème avec les zones DirectX absentes du bitmap écran (et gérées directement par la carte graphique).

    Enfin, je ne vois pas le rapport entre la problématique du smart display et tes histoires de cables ... j'ai jamais dit que le Wifi était un gadjet.

  • Mammouth
    Mammouth     

    Si Via Voice fonctionne ...
    La reconnaissance manuscrite peut se faire par un applicatif (hook clavier) ... et pour les applications plus spécifiques, Microsoft aurait pu publier une spec d'accès "low level" à un écran tactile sans pour autant appeler ça "nouveau système d'exploitation".

    Il faut distinguer le déport d'affichage "logique" du déport d'affichage "physique".
    La nuance porte sur l'endroit où on situe le "tunnel" de mise à distance.
    A une extrème on trouve le déport "physique", lequel consiste à transmettre à distance un signal vidéo analogique ou numérique (compressible mais souvant non-compressé). Cette technique est "physique" (i.e. un peu bourrin) dans le sens où ce qui est visible à l'écran n'influence absoluement pas son fonctionnement. C'est la technique du convertisseur HF que j'évoquais. Qu'on affiche un économiseur d'écran vide ou un jeu d'action à 75 images par seconde, le signal est transmit à la fréquence de rafraichissement de l'écran cible.

Lire la suite des opinions (38)

Votre réponse
Postez un commentaire