En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Metro achète photos et vidéos d'internautes

Mis à jour le
Metro achète  photos et vidéos d'internautes
 

Le quotidien gratuit Metro publie des images prises par ses lecteurs. Il leur propose une rémunération en cas de parution.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • elVisadicator
    elVisadicator     

    Merci de l'info, je n'y avais pas pensé.

    Mes photos ont toujours étés sous licence Creative Commons donc ce n'est pas un problème.

    @ d0x : Il faut pouvoir justifier de 3 mois de travail à temps plein comme journaliste (ou photographe de presse) pour pouvoir espérer obtenir une carte de presse et je ne cherche pas à en faire mon métier, c'est simplement, une passion.

  • Okki
    Okki     

    Si vous aimez Wikipédia et que ça ne vous dérange pas de publier vos photos sous licence libre (par exemple, Creative Commons BY-SA), vous pouvez toujours contacter l'association Wikimédia France, qui aide à obtenir des accréditations pour les événements sportifs ou culturels.

    http://www.wikimedia.fr

  • d0x
    d0x     

    tu peut demander une carte de press

  • elVisadicator
    elVisadicator     

    Et la conséquence directe, et malheureuse, de tout cela est que l'on ne peut plus accéder en tant que spectateur, avec un reflex aux manifestations sportives (en l'occurrence l'openGDFSuez à Coubertin hier).

    Les photographes pro estimant (certes à juste titre)être victime de concurrence déloyale.

    Je peux comprendre la réaction des photographes, mais pour un amateur de photo sportives c'est rageant.

Votre réponse
Postez un commentaire