En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Mediapart victime d'une intrusion informatique
 

Le site d'informations révèle avoir été victime d'une intrusion le lundi 8 avril 2013. Les attaquants auraient piraté les identités bancaires RIB d'abonnés.

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • tototatata
    tototatata     

    Puisque tu parles de puristes, tu es complétement à côté de la plaque.

    Le cryptage comme tu dis n'est pas un mot français. Ce n'est pas parce que c'est dans le "Petit Robert" qu'il est accepté et approuvé par l'Académie française.

    Le "Petit Robert" n'a rien à voir avec le vrai dictionnaire de l'Académie Française qui recense les mots existants (et non les mots employés).

    Enfin le "cryptage" (si tenté qu'il existe) ne se casse pas par définition puisqu'il n'existe pas de décodeur approprié.

    Voila en général, je ne suis pas la à dire tatata c'est pas bien c'est chiffrement et non pas cryptage, mais quand on parle de puristes, il faut au moins savoir de quoi on parle :).

  • KingKong75
    KingKong75     

    Le cryptage (ou chiffrement, mais les 2 se dit, pour les puristes, allez vérifier sur dans le Petit Robert si ca vous chante) est le B.A. BA pour les données sensibles. L'avantage, c'est que même étant divulgué, il faut encore pouvoir casser le cryptage (ce n'est pas infaillible, mais dans l'absolu rien n'est infaillible, et pourtant il faut se prémunir quand même de certains mécanisme).

    Certes, Mediapart n'est pas un spécialiste en sécurité informatique, mais le prestataire qui a monté leur système le droit l'être.

  • Singman
    Singman     

    Edifiant qu'une intrusion informatique de cette durée n'ai pas été contrée immédiatement...
    Surement encore des atermoiements sans fin sur l'utilité ou non de couper tout les accès extérieurs, sinon comment justifier ces 3 heures d'exposition ?

Votre réponse
Postez un commentaire