En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L'Osborne 1, pionnier des ordinateurs portables, fête ses 30 ans

Mis à jour le
L'Osborne 1, pionnier des ordinateurs portables, fête ses 30 ans
 

La machine, 10,7 kilos à l'époque, est considérée comme le premier vrai PC portable. Tournant avec CP/M, l'Osborne 1 était vendu 1 795 dollars avec plusieurs logiciels. Une petite révolution.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

18 opinions
  • aliceli
    aliceli     

    C'est surtout qu'aujourd'hui on réinvente pas la roue à chaque logiciel. Il y a déjà beaucoup de choses de faites et de réutilisable. Il y a des API, des framework, qui sont déjà assez imposant. On a aussi des besoins différents et des règles de développements qui ont évolués.http://www.laptop-batterie.com/

  • Guillaume Deleurence
    Guillaume Deleurence     

    Oui et non, car bien que lourd et sans batterie autonome (au début), l'Osborne avait vraiment été conçu pour être déplacé (clavier refermable, poignée). On peut donc le considérer comme le premier portable, même s'il est très loin de correspondre aux critères que l'on attend d'un portable aujourd'hui... Bien à vous !

  • corpusaiki
    corpusaiki     

    J'appelle ce type de micro un transportable plutot qu'un portable.
    Où alors les premiers MAC étaient des portables (écran+UC).
    La notion de portable induit un facteur d'autonomie ce qui n'est pas le cas pour l'Osborne.
    Apres, tout cela me transporte a une epoque.... les floppy 5 1/4 c'était déjà du luxe. Sinon c'était le bon vieux lecteur de cassettes.

  • no alpha dog
    no alpha dog     

    J'avais un ZX Spectrum Sinclair à l'époque qui tombait en panne tous les 3 mois. Je me souviens que 48ko de mémoire c'était énorme. Je révais d'un IBM PC de bureau à 20.000 F, et d'un modem pour faire comme dans le film Wargame...
    Aujourd'hui j'écris ce message depuis un XPS 1700 DELL qui a trois ans, m'a couté 3000 E et ne m'a jamais laché. Sans parler de ma connexion sans fil à internet bien sur.
    Euh! hum! hum!..désolé cela m'a échappé!

  • Guillaume Deleurence
    Guillaume Deleurence     

    pas de soucis non plus ;-) bien à vous

  • seb__24111
    seb__24111     

    C'est surtout qu'aujourd'hui on réinvente pas la roue à chaque logiciel. Il y a déjà beaucoup de choses de faites et de réutilisable. Il y a des API, des framework, qui sont déjà assez imposant. On a aussi des besoins différents et des règles de développements qui ont évolués.

    A l'époque Les programmes étaient plus petits, mais faisaient également beaucoup moins de choses ( limitations matérielles).

    Actuellement on trouve des versions de Linux qui font moins de 10Mo.

  • la logique d'un pc
    la logique d'un pc     

    Qui s'est ce portable qui a 30ans deja reviendra peut etre pour contourné leur loi débiles.

  • PassTemps
    PassTemps     

    Effectivement, les matériels et logiciels évoluent surtout en fonction du besoin utilisateurs, peut-être doit-on se poser la question, de comment mieux faire avec moins de budget? En tout cas c'est comme ça que le métier devrait être enseigné/appris.

  • Perfoura
    Perfoura     

    Les gens ne sont pas moins compétents maintenant qu'avant, le travail se fait simplement différemment.

    C'est clair qu'à l'époque il y avait plus d'experts en assembleur qu'aujourd'hui, mais il n'y avait par contre pas d'expert en analyse objet.
    Chaque époque est différente et est respectable.

    Le fait est que la programmation s'est démocratisée, est plus amusante, facile, et c'est tant mieux. On bouffe des mégas de RAM ? et alors ? c'est pas bien ? S'ils ne font plus de prouesses pour faire tourner un soft avec 4k de RAM, les ingénieurs d'aujourd'hui sont tout autant respectables pour leur créativité, la clarté et la portabilité des softs. Et tout ça est clairement une avancée.

  • escape2011
    escape2011     

    Bonjour,
    Nous ne pouvons dire actuellement que les logiciels sont gourmands à cause des normes actuelles, c'est détourner le débat d'origine.Le fait est qu'à l'époque les développeurs savaient coder et que maintenant non. La main d'oeuvre était plus cher que le matériel, la tendance est inversée, les outils sont de haut niveau (Assembleur/C par rapport à .net, donc le codeur est moins prêt de ce qu'il fait...).
    Un codeur ne sait pas faire moins de 4Mo de mémoire pour faire "hello word". A l'époque, un central disposant de 64K de RAM faisait tourner 30 terminaux...
    Nostalgique des compétences... pas des moyens ;-)

Lire la suite des opinions (18)

Votre réponse
Postez un commentaire