En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L'ogre Meetic à la conquête de nouveaux pays

L'ogre Meetic à la conquête de nouveaux pays
 

Une présence sur trois continents, 426 000 abonnés, des résultats en hausse : le site français de rencontres se porte bien. Et ambitionne même de s'implanter aux Etats-Unis.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Tiskan
    Tiskan     

    Oui clairement, l'un n'exclu pas l'autre ;-) Heureusement

  • lolo des bois
    lolo des bois     

    et oui, les "vieilles" rencontres à l'ancienne marchent encore.
    Plus besoin de raquer sur internet, car avouons-le, les femmes ONLINE ne se contenteront pas du "simple" internaute... Comme elles ont du choix, elles vont demander la perle rare, la bombe sexuelle !!!

  • Tiskan
    Tiskan     

    Bonjour,

    Très sincérement, je suis de l'avis de l'article qui souligne le pari osé de meetic de changer leur tarifs. Personellement, le fait qu'avec un abonnement standard il est possible de communiquer uniquement avec des personnes possédant l'abonnement standard n'est pas explicite.

    L'abonnement de 1 mois n'étant pas rentable, j'ai pris un abonnement de 3 mois pour me rendre compte dans les 10 minutes suivant mon achat que je ne serais pas capable d'en profiter (la proportion de femmes possédant également l'abonnement standard est minimum). Le seul moyen de profiter correctement des mes 3 mois d'abonnement a été de souscrire à l'offre supplémentaire (à 15 eurso par mois) me permettant de communiquer avec l'ensemble de la communauté.

    C'est à mon sens assimilable à de la vente forcé et je ne renouvellerais pas mon compte meetic. Il est temps d'aller voir ce que fait la concurrence sur ce marché.

Votre réponse
Postez un commentaire