En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L'iTunes Store en termine avec le tarif unique à 0,99 euro

Mis à jour le

Les morceaux commercialisés sans DRM sur le site marchand d'Apple seront vendus 0,69 ou 0,99 voire 1,29 euro pour les plus populaires.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • Sn4kY
    Sn4kY     

    tu sais, le "dématérialisé" n'est pas tant dématérialisé que ça !!!
    Travaillant pour une société de VOD, je t'assures que nous avons des coûts quand même élevés.
    Déjà il faut administrer le parc serveur. N'existe pas en CD.
    Ensuite, il faut stocker toutes les données, les avoir en permanences disponibles, donc réplication des Filers (serveurs de fichiers), n'existe pas en CD.
    Ensuite vient les coûts de la bande passante (en FON les prix sont substantiellement plus élevés que ta connexion Free......), n'existe pas en CD.
    Puis le développement de l'application (iTunes, ou site web de vente, etc.) et ça a un coût élevé, surtout en matière de sécurité du site. N'existe pas sur un CD.

    j'en oublie, mais la liste est longue.......

  • mraynaud
    mraynaud     

    Pendant des années les majors nous ont vendu des CD à prix d'or en argumentant sur les frais de fabrication, distribution... et en nous disant que sur un CD la part de la musique se résumait à 1 ou 2 euros (sur 1 CD).
    Ces frais disparaissant, on devrait retrouver la musique sur Internet à "prix coutant" (au dire des majors) soit moins de 1/5 du prix actuel.
    C'est simple, les majors nous vendent un album virtuel au même prix qu'un "vrai" CD et ils voudraient que l'on trouve cela normal. Cherchez où est l'erreur.

  • YKCCC
    YKCCC     

    Il ne faut pas oublier quand même que sur Internet il y a beaucoup de frais qui disparaissent: plus besoin de payer le magasin qui vend les CD, plus besoin de payer le transporteur qui transporte les CD de l'usine jusqu'au magasin, plus besoin de payer la fabrication du CD, plus besoin de payer la construction de l'usine qui fabrique les CD,... Et a chaque étape citée se sont des employés qui disparaissent et que l'on ne paie pas.

    Ensuite il faut arrêter de raisonner comme il y a 2 décénies. Aujourd'hui on n'achète pas un album que parce qu'on aime vraiment l'artiste, avec Internet c'est un nouveau mode de consommation qui apparaît: on aimerait acheter plus de musiques, même celles dont on est pas nécessairement super fan, mais comme on est pas très fan on est pas prêt à claquer 10? pour un album immatériel, une série de 0 et de 1 sur un disque dur...

    La solution est simple pour les majors: baisser le prix de leur musique sur Internet (je ne parle pas des CD) d'au moins 3 ou 4! A terme leurs revenus ne baisseront pas: les gens achèteront tout simplement 3 à 4 fois plus de musique et au final les majors feront les mêmes bénéfices puisque vendre 1 mp3 ou 4 ça leur coûte exactement pareil au niveau distribution.

    Avec un prix pareil la vente de musique par Internet ne décollera jamais et le piratage continuera de se développer, les ventes de CD continueront de baisser, et au final se sera la fin de l'industrie du disque, ce n'est pas une loi antipiratage qui changera quoi que se soit à ça... Il faut juste que les majors s'adaptent aux nouveaux modes de consommation, ce n'est pas au consommateur de s'adapter aux majors...

  • OLOLdopi
    OLOLdopi     

    C'est sur avec ca fini le piratage !

  • LaGrandehu
    LaGrandehu     

    Je ne comprend pas, un titre qui se vend beaucoup voit sont prix augmenter alors que ceux qui ne se vendent plus beaucoup voient leur prix baisser, ce n'est pas un moyen de gagner encore plus d'argent par hasard ?

    La musique en ligne et Apple en général se font de l'argent lamentablement et ce n'est pas en encourageant les majors à produire encore plus de merde radiophonique que la culture va s'étendre et le piratage s'arrêter.

    Je pense qu'en payant un prix si élevé on devrait avoir le droit au minimum à du flac et non pas un pauvre 256kbps, sinon inutile d'utiliser de si chers studios autant enregistrer dans son garage.

    Bref Itune continue de se moquer ouvertement des amateurs de musique et ne s'en inquiètent pas, ils ont les gouvernement derrière eux, à quand le titre de 30s à 56kbps pour 5? ?

  • clement25000
    clement25000     

    à hadopissocu, je n'ai pas compris:
    Tu dis que les CD qui sortent aujourd'hui sont des daubes, mais que quand les prix baisseront, que tu les achèteras ?

    Pour ma part, ce n'est pas le prix qui compte le plus, mais la qualité du groupe...

  • NicoNice
    NicoNice     

    Sauf que visiblement, tu ne sais pas de quoi tu parles.

    Les albums récents sur iTunes coutent 9,99 euros. Les prix dont on parle dans l'article ne sont que les prix des titres au détail. L'album simple complet, lui, est toujours au même prix.

    Ensuite, il y a des promos, avec des albums à 7, ou 6 euros pour des albums plus anciens.
    Quand à la qualité, ce n'est pas du MP3, mais du AAC, bien meilleurs, et en qualité 256 kbs.
    En pratique, et à moins d'avoir une très bonne chaine hifi (je parle de *très* bonne chaine hifi!), on n'entend pas la différence avec un CD.

    Franchement, entre 6 et 10 euros pour un album, je ne trouve pas ça excessif. Le prix d'une place de ciné.

  • Hadopissocu
    Hadopissocu     

    0.69€ = 4.52 fr, soit un album de 15 titre de daube à 67.80 francs...
    Unalbum récent, de 15 titres à 1.29€ reviendrait donc à 19.35 € soit 127 francs !!! oO Le tout sans utiliser d'enseigne pour vendre ces titres, le tout sans support matériel ni paroles, le tout en qualité mp3...

    Et après ils se demandent pourquoi tant de gens piratent des albums, faut pas s'étonner. Lorsque les majors arrêterons de nous voler, j'arrêterais de les voler, hadopi ou non, point barre.

Votre réponse
Postez un commentaire