En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Linux et Mac OS X plus vulnérables que Windows en 2014

Mis à jour le
Linux et Mac OS X plus vulnérables que Windows en 2014
 

Surprise : l’année dernière, « seules » 154 vulnérabilités ont été détectées sur Windows, contre plus de 200 pour Linux et Mac OS X.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • LeCousinDeMaCousine
    LeCousinDeMaCousine     

    Même si c'est d'autres qui trinquent plus, il n'y pas de quoi se réjouir. Le classement ci-dessus ne découle-t-il pas simplement du nombre de machines sous ces divers systèmes ?

  • Bobbinon
    Bobbinon     

    http://www.cvedetails.com/vulnerability-list/vendor_id-26/product_id-26434/Microsoft-Windows-8.1.html

    http://www.cvedetails.com/vulnerability-list/vendor_id-49/product_id-156/cvssscoremin-2/cvssscoremax-2.99/Apple-Mac-Os-X.html

    Windows 8.1 a plus de vulnérabilités que OSX 10.10.

    BOUM

  • Josegaut
    Josegaut     

    Ce n'est pas à Mr Kallenborn qu'il faut dire ça mais aux gens du NIST. Leurs experts écouteront vos arguments avec toute l'attention requise... Ceci mis à part, un mythe Apple de plus tombe en miettes. S'il y a bien une chose qui n'est pas un mythe dans cette marque, c'est leur persistance à penser que dans leur monde à la "Under the Dome", ils font tout mieux que les autres. Cette attitude aboutit quasiment toujours à une forme ou une autre de sclérose. Ils vont peut-être finir par se rendre compte qu'à l'extérieur, les autres continuent à avancer, et sans doute plus vite qu'eux.

  • Stegue
    Stegue     

    C'est pour moi une demi surprise. Je vois les OS Apple se dégrader au fur et à mesure des nouvelles versions. Plutôt que de se concentrer sur les ventes d'iPhone et de capitaliser comme des rats, Apple ferait bien de mettre des ressources pour fiabilité et stabiliser les récents OS et enfin respecter ses clients (et leur réputation).
    Après, je ne suis pas plus inquiet que ça de ces failles de sécurité. Le nombre d'utilisateurs Mac est actuellement suffisamment restreint pour ne pas voir ses failles exploitées à grandes échelles. Je n'ai toujours pas d'antivirus. Ca merdouille chez Apple mais je ne suis toujours pas prêt à switcher même si d'après ce que j'ai vu en testant Windows 10, pas mal de nouveautés (copiées) rapprochent maintenant les 2 ou 3 OS desktop. (bureaux virtuels, continuité, store etc...)

  • tartuf_ri
    tartuf_ri     

    Ce débat est dépassé et démontre le caractère pernicieux de certaines statistiques. Ceci en est un exemple.
    Nombre de faille par rapport à combien de possibilités (taille des programmes, emplacement des failles par rapport aux nombres de modules, de ligne de codes,sur quel partie noyau ou autres modules.
    Délais de découvertes, et délais de correction et délais de transmission de ces modules solutions. Là on voit réellement les capacités de réaction de chacun des OS et sous OS. Car ce qui nuit à Linux ce sont les trifouilleurs à la UBUNTU qui foutent le bordel,et toutes les distributions mal sécurisées parce qu'elles ajoutent des fonctionnalités pas assez vérifiées.
    Enfin, c'en est même fatigant, les sérieux sont très sûrs Linux étant parfois mis à jour au fil de l'eau. Bien utile et dangereux. Enfin Les distributions Linux sont moins dangereuses car elles sont utilisées par moins de pignoufs, qui savent eux que le premier risque informatique c'est l'individu (par ses programmes et ses modes d'utilisation). J'attends ces éléments pour juger. Pour l'heure le confidentiel passe par Linux le reste par Microsoft. Et je n'ai pas trop de souci sauf une continuité de faux positifs (j'espère!) récoltés sur "O1Actus les logiciels à télécharger". Alors arrêtons de toutes les manières toutes les agences anglo-saxonnes s'y mettent à nous de ne pas tomber dans le pièges car ça couterait très, très chers de faire traiter toutes les jolies lettres, et il existe d'autres solutions imparables sauf face à la bêtise humaine.

  • snowbox
    snowbox     

    Linux n'est pas un système d'exploitation. 01net les spécialistes, bien ouej Gilbert Kallenborn.
    Bande de ptits geeks ;)

  • Nargote
    Nargote     

    Ah je suis pas le seul à trouver cet article sans intérêt

  • Hansi68
    Hansi68     

    La sécurité ne repose pas sur un nombre, mais sur la capacité d'un éditeur à réagir rapidement quand un problème se pose...

    Et là, curieusement, vous oubliez de préciser que le noyau Linux comble ses failles généralement sous 48h - à comparer aux correctifs mensuels des concurrents, dont un n'arrive même pas à livrer les rustines de sa passoire sous 90 jours. Et de préciser que ce même éditeur auquel je pense a réussi à publier plusieurs correctifs qui plantaient tout ou partie de son système d'exploitation - et ne me dites surtout pas que vous n'êtes pas au courant !

    Vous oubliez enfin de préciser que les distributions GNU/Linux sont les seules à assurer des mises à jour noyau + logiciels installés en une passe, et que GNU/Linux continue de se passer joyeusement d'antivirus en 2015 ! Que de temps et de ressources gagnés au quotidien !

    Bref, votre article partisan ne trompera aucun lecteur averti.

  • Nargote
    Nargote     

    C'est justement parcequ'on les découvre et qu'on les réparent ces failles que le systeme est plus stable ...
    Windows est 1000x plus bugé et truffé de faille, c'est que le code fermés empeche la découvert de faille/bug.

  • ikar77
    ikar77     

    En termes de failles critiques par contre, Linux tiens le haut du panier ;)

    Je me note sur un papier de faire un chart intéractif pour faire une comparaison sur plusieurs années (depuis la mise en place de cette db si elle est légitime pourquoi pas)

Votre réponse
Postez un commentaire