En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L'installation progressive et légale des emplois précaires

L'installation progressive et légale des emplois précaires
 

De disposition en disposition, le marché de l'emploi s'ouvre de plus en plus à la mobilité. Si les bonnes raisons ne manquent pas, on peut toutefois s'inquiéter de la recrudescence d'une certaine précarité. Les cadres informatiques ne sont pas épargnés.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Belzebuth_2
    Belzebuth_2     

    pas exprimer d'idée et qui le mériteraient, enfin bon... L'histoire de "visibilité à long terme" a bon dos à mon avis. Rien n'empêche une TPE d'embaucher en CDI quitte à licencier ensuite par manque d'activité, mais là bien sûr, la TPE ne touchera pas d'aide, c'est mieux de faire miroiter des CDI au bout de 2 ans, mais dans la grande majorité des cas, "on n'aura plus assez d'activité" pour le jeune salarié, et on rompra son contrat, avant d'en prendre un autre (avec primes) pour 2 ans de plus. De l'exploitation pure et simple. Question subsidiaire, combien économiseraient ces mêmes entreprises "écrasées de taxes et d'impôts" si elles passaient au logiciel libre ?? La question reste ouverte, et la porte à tous les abus aussi.

Votre réponse
Postez un commentaire