En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L'informatique oblige les bibliothèques à redéfinir leurs actions

L'informatique oblige les bibliothèques à redéfinir leurs actions
 

' Encourager une dynamique de réseau entre des contenus répartis placés sous la responsabilité des bibliothèques nationales. '

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • ComputerHotline
    ComputerHotline     

    C'est vrai. Cependant, si vous télécharger un de leur ouvrage, la diffusion de celui-ci via P2P est autorisée.

  • Traroth
    Traroth     

    Le contenu de Gallica, comme de la plupart des services publics français (IGN, INSEE, INA...) ne sont pas libres, comme l'explique très bien une note (http://gallica.bnf.fr/les_droits.htm), ce qui les rend inutilisables pour des sites libres comme Wikipedia par exemple (http://fr.wikipedia.org). Aux Etats-Unis, les contenus produits par l'Etat sont toujours libre, c'est pourquoi tous les chiffres sur Wikipedia viennent de l'Openfacts de la CIA, toutes les photos d'exploration spatiale viennent de la NASA et non de l'ESA (avec toutes les consequences en terme d'image) etc.

Votre réponse
Postez un commentaire