En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L'informatique militaire est-elle au-dessus des lois ?

L'informatique militaire est-elle au-dessus des lois ?
 

Un projet de centralisation des systèmes d'information de l'armée pourrait lui donner accès aux données de la gendarmerie concernant les justiciables.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Ronfladonf
    Ronfladonf     

    Pourquoi j'écris un tel message. Il n'est nullement question de l'informatique militaire ou même publique dans mon message (au passage je connais l'état du réseau informatique de 3 ministères et c'est pas brillant... bref passons)

    Dans mon message il est question de la séparation des pouvoirs - point qui a été soulevé par l'auteur de cet article! Je pose la question ou plutot je demande qu'on me prouve que la séparation des 3 pouvoirs qui définit une république ou plutot qui ne définit pas une dictature existe encore aujourd'hui en France...

    Peut-on encore me prouver que les pouvoir législatifs, exécutifs et judiciares sont encore clairement séparés aujourd'hui en france?

    C'est vrai! Il n'y a pas si longtemps M. de Villepin qui possède de base le pouvoir exécutif (décrets d'application entre autres) s'est octroyé le droit de légiférer sans passer par la case "Parlement" pour l'emploi. Les juges, en ce qui concerne le P2P contournent la loi et la refont à coups de juris prudence alors que le code de la propriété intellectuelle et le code civil sont très clairs sur le sujet(La copie EST légale même sans posséder directement l'originial du moment qu'elle reste dans le cadre privé uniquement)! l'UMP possède le gouvernement, le Parlement, et est sensibles aux princpaux lobbies du moment...

    En fait quand je parle des banlieues je ne m'éloigne pas tant du sujet que vous semblez le croire...

    Quant à aller voir mon député... J'ai de la chance, je le connais personnellement, mais je doute sincèrement qu'il accepte d'écouter une à une les doléances et les observations de tous ses administrés, il a bien d'autres choses à faire! Comme quoi la démocratie, c'est pas forcément ce qu'on croit ajourd'hui... On est même bien loin de son sens etymologique (gouvernement par le peuple et non "une élite" :jap: )
    :S
    En revanche il a des tableaux de bord, des statistiques et des sondages à disposition pour celà.

  • JJGREM
    JJGREM     

    Réveillez vous "Ronfladonf". Vous êtes à côté de la plaque.
    On a parlé d'informatique militaire avec la DIRISI et non des banlieues !

    En matière de transparence, et tout en respectant la confidentialité de certaines informations (secret défense entre autres)tout un chacun peut aller jeter son oeil sur Légifrance, rubrique Bulletin Officiel de la Défense.
    Là, avec quelques mots clés (DIRISI par exemple) on peut s'intéresser à la mise en place de la politique informatique d'une manière tout à fait transparente, quitte à chacun d'entre nous d'aller voir son député pour lui faire part de ses observations ou objections éventuelles. C'est ça aussi la démocratie !

    Je pense sincèrement que la politique informatique est plus transparente dans le secteur public que dans le secteur privé !

  • Ronfladonf
    Ronfladonf     

    La séparation des pouvoirs...

    Que dire du premier ministre (pouvoir exécutif si je me souviens bien de mon cours d'éducation civique) qui décide de s'affranchir des débats au parlement et au sénat pour légiférer (pouvoir législatif) par décrets au lendemain du référundum européen?

    La séparation des pouvoir est le principe fondamental de notre loi, de notre république, ... C'est ce qui différencie une démocratie d'une dictature au départ.

    Ca voudrait dire que nos jeunes de banlieue qui s'en prennent aux symboles de notre république (paroles de Sarkozy et de JMLP et d'autres politiques bien connus) s'en prendraient en fait à la non-république. Qu'ils contestent la dictature qu'est devenue la france et qu'il sont bien plus citoyens que notre premier ministre ou que notre ministre d'Etat?

    :heink: :heink: :heink:

    Finallement la "racaille" et les "voyous" qu'il faut expluser au Kärcher, c'est peut-être bien Sarkozy,Chirac et Villepin si on suit cette logique, non?

    Qui sait? On est peut-etre en train de vivre "La révolution française 2: Ils reviennent et cette fois ils sont pas contents" :fume:

Votre réponse
Postez un commentaire