En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L'industrie musicale prépare ses radars à pirates

L'industrie musicale prépare ses radars à pirates
 

A la suite d'une décision du Conseil d'Etat, les sociétés de producteurs vont pouvoir reprendre leur projet d'automatisation de la lutte contre la piraterie. La Cnil l'avait rejeté en 2005.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

22 opinions
  • Jolitoutou
    Jolitoutou     

    Le peer to peer c est deja vieux et depassé ...mais laissons les non connaisseurs s exiter sur ce qui est deja totalement en perte de vitesse aujour hui.....
    On dirait des "vieux "qui veulent faire la police....preuve qu ils sont complement decalé de la realité et en retard d une guerre dans la chasse au vilains internautes....
    Mais à y regarder d un peu plus pres, ce ne sont que tres rarement les artistes qui se font les redresseurs de tort alors que c est bien à eux que devraient revenir les droits du copyright....et ce sont les majors qui gonflent le torse : evidemment ils s en mette un peu moins de coté alors ils essaient de jouer aux vilains policiers !!
    Aujourd hui se faire prendre à telecharger va presque couter plus cher que de voler un paquet de cigarette....Y a quand meme quelque chose qui ne tourne plus rond dans notre monde non?
    On se croirai revenu en 1968 lors de la sortie de la K7 audio de Philips !Memes menaces.
    Le telechargement fait desormais partie de notre monde d aujourd hui, et ce n est pas les menaces qui pourront arreter son evolution .
    Messieurs les justiciers du XXI eme siecle, prenez des jeunes loups dans vos equipes, faites des reunions en concertation avec les differents intervenants et une solution autre que la repression en sortira .Pour le bien-etre de tous

  • [Electzik]
    [Electzik]     

    Ah ah ces industriels de la musique me feront toujours rire :D
    Ne savent-ils pas que de plus en plus les réseaux cryptés sont utilisés ?
    Ne savent-ils pas que le P2P est loin, très loin d'etre le seul système d'échange de fichiers ? (Meci Dailymotion, MegaUpload, les dossiers de partages de WLM, les espace de stockage Free...)
    Ne savent-ils pas que les fichiers partagés et les serveurs se situent souvent en dehors de la France ?

    Bref, ils ont de l'espoire de freiner le P2P :super:

  • Antispam
    Antispam     

    le message précédent rien à voir avec le sujet et constitue une pub pour de la vente pyramidale (illégale)

  • rapid-monnaie
    rapid-monnaie     

    Gagnez 25€ par mail avec http://rapid-monnaie.ifrance.com
    Travail à domicile très rémunérateur
    Rentabilité garantie dès les premiers jours
    Visitez notre site pour vous en convaincre!

  • lykhead
    lykhead     

    liberte (d'acheter de la merde)
    egalite (1/3 des français en prison)
    fraternité (si tu achete mon produit on te fou la paix)

    les maitre mots de la france

  • jerome9292
    jerome9292     

    [quote]la diffusion de pédophilie[/quote]
    Bonjour, pour cela, de mon point de vue , c'est à nous de faire le [g]ménage[/g].
    En effet, qui mieux que les internautes à la possibilité d'avertir les autorités que le réseau soit crypté ou pas d'ailleurs ?

    Sinon pour parler de cette décision du conseil d'Etat, l'avenir se tourne obligatoirement vers des applications qui font du chainage de proxys. Aujourd'hui ce système ralenti les transfert mais avec la fibre optique c'est déjà plus confortable.

    Donc soyons patient.

    Jerome

  • rapsys
    rapsys     

    N'aie aucune pitié pour ce gouvernement stupide !

    J'ai déjà au moment de dadvsi envoyé de nombreux mails argumentés au protagonistes pour leur annoncer ce genre de dérive.
    (mails a ce jour sans réponse)

    Donc maintenant ils persévèrent dans l'erreur tant pis pour eux !

    De toute façon il faudra qu'il se rendent compte des conséquences inacceptable (même pour eux) qu'est la pédophilie et autre pour qu'ils reviennent en arrière.

    Car soyons sérieux, la liberté d'expression et le piratage sont des maux bien moindre que la pédophilie.

  • rapsys
    rapsys     

    Il faut savoir que seul IBM a fait du cassage en brute force officiel pour l'instant.

    Il leur a fallu 4mois d'une ferme de serveur a plein temps pour casser de l'aes128 il y a 1-2ans.

    Donc il y a très peu de risque qu'ils accèdent a vos données...

    Le plus important est de tout chiffrer (y compris vos fichiers texte, photos de familles et autre).

    Le soucis est que les types au gouvernement qui soutiennent l'industrie du disque n'y connaissent rien, donc ils veulent renouveler leur succès sur les route au domaine de l'internet.

    Mais c'est peine perdue, comme l'a très bien expliqué un rapport communiqué par odebi et commandé par le gouvernement qui avais espéré le conserver secret...

  • godvicien
    godvicien     

    1/ Non, l'internaute n'est pas responsable de sa connection, cela était justement prévu dans DADVSI, mais a été annulé par le Conseil Constitutionnel. Ce n'est donc plus le cas. Au contraire ! Chez la plupart des FAI le modem reste propriété du FAI, et fait donc partie du Réseau du FAI et non de celui de l'internaute. C'est donc le FAI qui est responsable de la sécurité de ses modems Wifi.

    2/ Le logiciel que je citais plus haut permet des cryptages 128 bits parfaitement autorisé par la loi. Au dessus de 128bits il faut faire une déclaration à la cnil. Cependant 128bits permet déjà d'écarter tout intrut autre que l'armée et services d'espionage. C'est pas un juge qui va s'offrir le cout exorbitant d'un cassage dit "Brute Force". Mieux le logiciel que je citais offre la possibilité d'avoir deux partition cryptée en une : l'une factice, l'autre secrete...

    3/ A partir du moment ou on a une connection Wifi, le piratage est possible, les radars automatiques ne récupérent donc que des présomptions. Pour les preuves il faut une perquisition, c'est obligatoire pour des affaires de ce genre.

    A vous d'en chercher un peu plus avec les indications laissées...

  • ikariya
    ikariya     

    et ce pour plusieurs raisons :

    1/ dans les nouvelles lois, le propriétaire de la connexion wi-fi devient responsable, du coup meme si il se fait pirater ça devient de sa faute et la loi se retourne contre lui

    2/ Le cryptage est trés règlementé en france. Ce n'est que depuis Jospin que les particuliers sont autorisés à crypter leurs données et encore avec une force de cryptage limitée. Donc suivant le cryptage utilisé, soit les autorités ont les moyens de le casser, soit vous etes hors la loi, et dans ce domaine qui touche quand meme a la sécurité nationale je ne suis pas sur que les peines risquées soient plus avantageuses que celles pour du P2P.

    3/ Il se trouve que avec les logs des FAI (conservés pendant plusieurs mois voires années), les autorités ont suffisamment de suspiscions légitimes pour vous en tenir rigueur, apres le tout est de ne pas craquer en garde a vue, mais la c'est un autre pb.

    Finalement la solution est d'éliminer la détéction par une anonymisation et un cryptage des transferts, ça évite tout pb supplémentaire

Lire la suite des opinions (22)

Votre réponse
Postez un commentaire