En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L'industrie du disque attend le peer to peer nouvelle génération

Un amendement à la loi Droits d'auteur prévoit de responsabiliser les plates-formes d'échange de fichiers. Elle a les faveurs des grands producteurs.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • chbeud
    chbeud     

    le Peer to Peer , certes est un moyen d'obtenir de la musique, des films ou des softs gratos.... mais c aussi un formidable moyen pour trouver la musique , la vraie ... les vieux albums , les bootlegs etc etc ... les albums de la génération Woodstock. Universal n'en veut pas , Sony non plus ... donc ils sont introuvables autrement que partagés par quelques passionnés qui les ont un peu bidouillés pour enlever les craquements , les souffles ..., bref qui ont fait le boulôt des maisons de disque.
    Pour que vive cette Musique , la musique , la vraie et pas ces merdes de Star ac & co ... et celles de nos stars à la française qui ne font qu'interpreter les bêtises fabriquées pour elles et de vendre des millions de disques en 3 jours par une publicité amorale.
    Quand on voit qu'un ministre de la culture ne fait que défendre la position des majors ou le fric est roi ... pauvre culture et pauvre France
    J'ai eu la chance pendant des années d'acheter pour 1500 frans par mois de disques et VHS musicales (je parle en francs parce que depuis l'? ... plus rien ... pas parce que je ne peux plus mais parce qu'il n'y a plus rien d'intéressant... quelques DVDs achetés sur le Net en Angleterre ou USA parce que bcp moins chers )

  • remed
    remed     

    tout à fait d'accord ! arrêtons le massacre de la musique à deux vitesses : celle pour la gloire et les paillettes, et celle pour les passionés qui aiment vraiment leur boulot et qui rament pour y arriver ...

  • yoop
    yoop     

    Honettement, pensez-vous que les vrais artistes (ceux qui vivent vraiment de l'exercice de leur art, de leurs représentations et de leurs concerts) se soucient des problèmes des maisons de disques qui se plaignent de ne plus pouvoir payer des millions des "stars" de la télé réalité ou autres caricatures de RNB clinquant ?

    évidement, ces artistes là se moquent bien de leur droit d'auteur et vivent pour leur musique et leur public et non pour les euros...

  • Ulmo
    Ulmo     

    Les pauvres, s'ils savaient à quel point c'est vain (sauf en instaurant une VRAI dictature)

    La prochaine version du P2P est déjà sur les bancs.
    Par contre, elle ressemble pas trop à ce qu'ils veulent...

    - Système décentralisé impossible à arreter
    - Dissimulation des sources de téléchargement pour proteger ceux qui partagent
    - Cryptage des donnéees pour dissimuler l'objet téléchargé

    Le tout, développé sous licence GPL à partir d'un peut partout dans le monde, personne n'en est réellement responsable et le code fait le tour de la planète en un tour de main ce qui empeche tout probleme d'indisponibilité du client.

    En gros : ils ne controleront jamais le P2P, ne l'arreteront jamais (sauf en interdisant tout les échanges cryptés).

    [color=#ff1800][g]DONC[/g][/color]

    Le seul mmoyen pour eux de continuer le business, c'est de nous proposer une alternative au P2P qui soit attractive :
    - Pas cher
    - Pas de DRM
    - Au moins 50% des revenus générés pour l'artiste
    - Compression sans perte si possible

  • AlanS
    AlanS     

    Le piratage existe depuis le début des ordinateurs personnels (dans les années 70) et n'a jamais été stoppé car c'est impossible de totalement protéger quelque chose en informatique sans mettre des contraintes importantes, ce qui est impossible pour la distribution grand public.
    Mettre un espion dans un logiciel p2p qui va bloquer les échanges illégaux ne servira à rien puisque personne n'utilisera les logiciels p2p en question, et je sais même par avance que des crackers enlèveront facilement les protections, et on pourra trouver des version "lite" sans aucun système de surveillance!

    Le scénario idéal serait celui-ci : Quand les majors comprendront qu'aucune protection n'est possible, que c'est fini l'ère du monopole sur la musique, et donc de l'argent en masse, ils vont abandonner ce secteur. Grâce aux avançées technologiques, moins de moyens seront nécessaires pour faire de la musique donc seuls les passionnés continueront.
    Au final la qualité de la musique n'en sera qu'améliorée puisqu'on n'aura plus la bouillasse déversée par les majors histoire de se faire du fric facilement et rapidement.
    Rendez-vous dans 10 ans!

  • alancool
    alancool     

    Et po oublie que nous payons en plus une taxe sur les supports vierge donc double taxation ou vas et a qui sont reverse ces benefices de kel maniere sont gere ces fond 'taxes' sur les support vierge etc j en passe
    la aussi il faudrais revoir la copie des gouvernant vous ne trouver pas

  • Savigoal
    Savigoal     

    Non mais franchement, les lois qui se pondent sur les droits d'auteur sont toutes contraires à l'éthique de la démocratie, au lieu d'avoir notre liberté on va être fliqué. De toute façon comment faire confiance à des gens qui vont faire voter une loi en 3 minutes 20 chrono en main. De plus combien de nos députés utilisent internet autres que pour le mail. C'est comme si des joueurs d'échec créeraient les nouvelles règles du poker.

  • BilyBoy
    BilyBoy     

    [cit]Notamment dans un amendement rendant responsables de contrefaçon les éditeurs de peer to peer qui laisseraient circuler des fichiers piratés.[/cit]

    Et pourquoi pas rendre responsable les fabriquant de couteaux pour les meutres qui sont fait avec ou les constructeurs de voiture pour les excès de vitesses.
    Même mieux, je propose de rendre responsable la poste pour sont reseau de P2P (particulier a particulier) permettant a des individus de s'echanger des oeuvres protégées par le droit d'auteur en toute impunité!!!

  • Raspoutinn
    Raspoutinn     

    "Plus ça va, plus c'est pire" chez Nègre et consorts.

    Le P2P qu'ils attendent existe déjà ; celui qui permet de distribuer à moindre coût et avec de meilleures performances.
    C'est l'avantage de base du P2P.
    C'est l'évidence même pour ceux qui savent qu'est le P2P, voire internet(contrairement à Michel Sardou, Pascal Nègre et autres Donedieu de Vabre).

    Le P2P nouvelle génération, qui arrive déjà,
    c'est celui qui sera disponible pour tous, dans n'mporte quelle application, sur n'importe quel terminal
    Et ses garanties de confidentialité renverront définitivement les parasites (majors) qui ne seront pas renouvellé dans le musée où on a abandonné les locomotives à vapeur, les châteaux forts et les crocodiles sacrés.

  • foolgamer
    foolgamer     

    [quote]Faire intégrer aux plates-formes un additif logiciel qui permette d'identifier les fichiers. Ceux autorisés par les maisons de disques pourraient circuler, pas les autres, qui seraient inaccessibles au téléchargement.[/quote]

    Que les petits groupes de musicos se rassurent, ils ne seront pas téléchargés et on n'entendra jamais parler d'eux. La culture musicale de chacuns aux mains des maisons de disques, c'est bien. Ils savent tellement ce qui est bien pour nous... :pleure:

Votre réponse
Postez un commentaire