En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L'Ile-de-France distribue 213 000 clés USB aux étudiants et professeurs

L'Ile-de-France distribue 213 000 clés USB aux étudiants et professeurs
 

La région fournit des clés contenant des logiciels libres comme OpenOffice et Firefox. L'investissement représente 2,6 millions d'euros.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

22 opinions
  • khelifou
    khelifou     

    bon, c'est le geste qui compte, c'est à vous (les apprenants) de jouer votre devoir.

  • pratique2
    pratique2     

    Lorsqu'on formate sa clé, peux-t-on télécharger le pack logiciels quelque part ?

  • LS.
    LS.     

    bonjour,

    quelques réponses à vos questions

    1. un nouveau monopole : non, il s'agit d'un marché public, une sorte de concours réglementé. Plusieurs sociétés ont soumissionné, la Région a fait un choix parmi les différentes solutions proposées.


    2. Pourquoi un bureau non bootable+windows ? C'est là encore un choix pragmatique et économique fait par la région :

    - windows représente, qu'on le veuille ou non, environ 95% du parc existant de postes de travail. Si on veut diffuser un outil qui s'adresse au plus grand nombre, et pas aux quelques privilégiés qui utilisent macOS ou linux, il est nécessaire de faire qqchose qui fonctionne sur windows.

    - des bureaux linux bootables existent, une solution a été proposée à la région mais lle présentait plusieurs inconvénients par rapport à la soltion choisie : tout le monde ne peut pas booter, tout le monde ne sait pas booter, tout le monde n'a pas le droit de booter, ces bureaux nécessitaient une clé USB de 2 Go (donc plus grosse et plus chère).


    3. pourquoi pas plusieurs logiciels libres ? Là encore il s'agit d'un choix pragmatique :

    - word perfect n'est pas un logiciel libre

    - open office est en train de se répendre largement, il a été jugé préférable de ne pas mettre sur les bureaux des logiciels trop exotiques ou connus par quelques utilisateurs avancés

    - les clés ne sont pas verrouillées : tout utilisateur peut ajouter les logiciels qui lui conviennent mieux (abiword etc). Je rappelle que 100% du contenu du bureau est 100% libre, notamment sans la moindre clause NC.

    - des mises à jour sont prévues, les réactions des utilisteurs seront prises en compte.

    cdt

    LS.

  • Etienne_MR
    Etienne_MR     

    Le monopole aujourd'hui, c'est Micro$oft.

    Il ne faut pas traiter de monopole les autres solutions qui ESSAYENT d'exister, et de dictateurs les rares acteurs qui arrivent à proposer des solutions alternatives !!

  • salgues
    salgues     

    Commment favoriser au mieux le monopole de microsofgt en aynt un clé qui ne fonctionne pas sur les autres systemes?

    Pourquoi Mostic est il le seul fournisseur, nouveau monopole encore...

    Y en a marre .... de ces imposeurs de solutions ...

    Vive quand meme les logiciels libres...mais pas un seul, pourquoi openoffice et pas wordperfect etc....

    je detaille ma position sur mon site : [color=#ce0000][g]"La publicité est [url=http://forum.telecharger.01net.com/telecharger/a_propos_de_telechargercom/fonctionnement_du_forum/reglement_du_forum__pas_de_questions_techniques_ici__-383468/messages-1.html]interdite[/url] sur le forum."[/g][/color]

  • LS.
    LS.     

    Bonjour,

    Plusieurs informations sur cette opération ont été ommises, incomprises ou suscitent des commentaires.

    Voici quelques précisions, j'interviens en tant qu'éditeur du bureau installé sur les clés USB.

    cdt

    LS pour Mostick


    **

    INFORMATIONS SUR LE BUREAU DE LA RÉGION

    page dédiée = <http://mostick.net/idf>


    1. Des logiciels libres ou gratuits ?

    La totalité du cartable est constituée de logiciels libres, autrement dit de logiciels dont le code source est ouvert, ce qui permet à tout utilisateur de l'étudier, de l'utiliser, de le copier, de le diffuser et de le modifier, gratuitement et légalement.

    Les logiciels libres constituent aujourd'hui une solution stable et économique. Un écosystème économique est en fort développement autour de ces produits, dans les entreprises et dans l'administration. Un écosystème social, composé de contributeurs et d'utilisateurs, existe déjà depuis plusieurs années.

    En raison de l'importance qu'ils ont acquise et des avantages qu'ils présentent, les logiciels libres constituent un fait de société.

    La Région Ile-de-France a fait le choix d'une solution exclusivement composée de logiciels libres pour des raisons budgétaires, industrielles et politiques.



    2. Des logiciels téléchargeables sur internet, quel intérêt ?

    Les 19 logiciels du cartable ont été sélectionnés en fonction de leur simplicité d'utilisation et de leur stabilité.

    Tous ces logiciels sont téléchargeables sur internet, et sont d'ailleurs très largement utilisés.

    La principale différence est que les logiciels du cartable numérique sont portabilisés, c'est à dire qu'ils fonctionnent de manière autonome sur tout périphérique de stockage, connectable à un PC : clé USB, lecteur audio/vidéo, appareil photo, etc.

    Très concrètement, l'utilisateur peut avoir dans sa poche les logiciels qu'il utilise quotidiennement, avec ses préférences et personnalisations personnelles : ses signets, ses préférences, ses mails, etc.


    3. Téléchargement gratuit et légal.

    Le bureau de la Région est en téléchargement libre et gratuit <http://mostick.net/idf>

    Toute personne peut l'installer sur un périphérique de stockage, et l'utiliser comme bon lui semble.

    L'utilisateur qui a perdu sa clé USB peut en générer une nouvelle. L'utilisateur satisfait qui souhaite en faire profiter ses proches peut réaliser et diffuser autant de copies qu'il le souhaite, en toute légalité.

    Les personnes qui n'ont pas bénéficié de la distribution gratuite de clés USB peuvent ainsi profiter du bureau financé par la Région.



    4. Une clé USB non bootable, fonctionnant sur tous les PC windows.

    Deux techniques principales permettent de faire fonctionner des logiciels sur clé USB (ou sur tout autre support) : la clé bootable, et la clé non bootable.

    La clé bootable contient un système d'exploitation (OS) complet, par exemple Linux, qui fonctionne de manière indépendante de l'OS de l'ordinateur sur lequel il est utilisé. Concrètement, l'utilisateur branche sa clé et redémarre l'ordinateur.

    Ce système présent des avantages, ainsi que deux inconvénients : d'une part, l'ordinateur utilisé doit être suffisamment récent pour permettre le démarrage à partir d'une clé USB, et, d'autre part, l'utilisateur doit disposer des droits d'administrateur sur l'ordinateur et des compétences techniques pour pouvoir redémarrer à partir d'une clé USB en paramétrant correctement le BIOS.

    Les clés non bootables, comme celles de la Région, ne nécessitent pas de redémarrer la machine : il suffit de les brancher sur un ordinateur déjà allumé pour pouvoir utiliser directement les logiciels.

    Les clés non bootables sont donc utilisables par un plus grand nombre d'utilisateurs, en particulier sur les ordinateurs publics.

    C'est pour cette raison que la Région a fait le choix de clés non bootables.



    5. Accessibilité

    La totalité du cartable est accessible, c'est à dire utilisable par des personnes atteintes de déficiences physiques, visuelles ou motrices.

    Concrètement, un déficient visuel ou moteur peut utiliser la totalité du bureau avec ses outils d'accessibilité habituels.

    Les fonctions d'accessibilité du bureau sont documentées.

    Le bureau de la Région se veut un outil simple et efficace de réduction des fractures numériques, l'accessibilité en est un exemple.


    6. Et les utilisateurs Mac OS et Linux ?

    La version actuelle du cartable ne s'adresse qu'aux utilisateurs de PC Windows. Plus précisément, cette solution permet d'utiliser 90% du parc existant d'ordinateurs.

    Les prochaines versions du cartable de la région seront utilisables sur des ordinateurs Mac OS et Linux.


    7. Pourquoi distribuer des clés USB ? Et pas des ordinateurs ou des profs ?

    Pour mettre dans la main des utilisateurs un objet physique facile à utiliser et moins coûteux qu'un ordi

  • funfox1
    funfox1     

    juste une réponse rapide à ceux qui se plaignent qu'il faut reflechir à ceux qui n'ont pas d'ordinateur avant de proposer une clef USB.

    cela fait déjà 4-5 ans qu'il existe des offres aidées par l'état pour ce qui est de l'achat d'un ordinateur. Il y en a toujours qui n'ont pas pu l'acheter il est vrai, et il y en a qui n'ont pas voulu aussi...

    une partie d'entre eux feront le pas grace au mouvement initialisé cette année, et les autres pourront utiliser cette clef partout ou les ordinateurs sont accessible (bibliothèque, cybercafé...)

    L'informatique est de toute manière incontournable de nos jours, il faut se rendre à l'évidence...

    pour reprendre l'exemple du "livre en braille", oserai je rappeller que l'illetrisme existe toujours en france? distribuer des livres est alors mépriser ceux qui ne pourront pas le lire... Ou, a mon avis, les pousser à apprendre, et leur donner les moyens et un déclencheur pour s'y coller!

    Je pense qu'il y a du bon et du mauvais dans tout ca, mais au moins c'est quelque chose!

  • Raspoutinn
    Raspoutinn     

    Ce qui est critiquable, ce n'est pas les logiciels libres ou la clé USB mais le principe de distribuer gratuitement des outils d'ordre privé aux frais du contribuable, sans raison valable si ce n'est pour se faire de la publicité (n'est-ce pas M.Huchon).

    La clé USB est utile, c'est évident. D'ailleurs qui n'en n'a pas ?
    Les logiciels libres à l'école, c'est très bien, peut être même un peu tard et pas assez encore.

    Par contre, je ne vois pas au nom de quoi on utilise l'agent des "taxpayers" (comme on dit ici à Londres) pour cela :
    - où bien c'est quelque chose de trop cher pour une personne, et on demande leur avis aux citoyens qui financent ou on trouve des solutions alternatives
    - où bien ce n'est pas cher et alors il n'y pas de raison de dépenser des millions en cadeaux, même pour des lycéens, tous équipés de portables et qui passent de nombreuses heures sur MSN (donc ils ont un PC, ce qui est bien plus cher).
    Ces millions, ou bien on évite de les prendre aux taxpayers, ou bien on en fait un meilleur usage et les occasions n'en manqueraient pas (prisons, cours supplementaires, justice, police)

    Vu d'ailleurs qu'en France, ça ressemble tout simplement à du communisme, et on se demande pourquoi la Région Ile-de-France ne finance pas les repas des lycéens (manger c'est plus important qu'une clé USB), leurs vêtement, leur ordi personnel, leur vélo (c'est bon pour l'environnement) etc etc...

    Moscou, 1922, retour à la case départ !

  • cochise_fr
    cochise_fr     

    Bonjour,
    Avant de distribuer gratuitement des cles USB à moins de 10? pièce, il faudrait d'abord savoir si chacun a un ordinateur pour s'en servir.....
    Si c'est le cas, il peut s'acheter une clé USB à moins de 10? (ce qui est peut-être déjà le cas)sans que ce soit à l'état de payer pour cela, tout ce qui est dessus étant chargeable gratuitement sur internet.
    Si ce n'est pas le cas, la clé ne sert à rien, et un ordinateur serait plus utile qu'une clé. Non pas que je dise qu'il faille offrir gratuitement des ordinateurs, mais il pourrait y avoir des petits crédits à taux zéro pour cela sans l'obligation de certaines marques soit-disant "agréées" et trop cher pour ce qui est proposé. J'aimerais bien connaître les magouilles qui se cachent la dessous.
    En effet,rien n'oblige à avoir le dernier modèle à la mode à plus de 1000? pour faire ses études. Avec 300 ou 400 euros, on peut avoir tout le nécessaire, logiciels et os gratuits inclus, écran de bureau inclus également.
    Quand les politiques cesseront de prendre les consommateurs pour des gogos ou des abrutis ignares, ça ira beaucoup mieux.
    L'informatique est utile, et les super-grosses-têtes-qui-nous-dirigent pourraient remplacer tous les bouquins, les cours, les TD, ..etc, par des ebooks, là ce serait une avancée, car l'informatique scolaire ou universitaire n'est pas si chère qu'on voudrait le faire croire, tant que cela n'est pas pour ripper des DVD à tour de bras.... ce qui n'est pas au cursus des écoles que je sache.

  • Nemo95
    Nemo95     

    Je ne peux qu'être d'accord avec la démarche, la clef USB est le support d'aujourd'hui et constitue une véritable solution en terme de développement durable.
    Mais, car il y a un mais, pour en disposer librement cela suppose que l'élève dispose d'un micro-ordinateur à la maison et l'on s'éloigne encore un peu de l'école gratuite.
    Oh je sais, la majorité d'entre nous disposons d'un PC mais cela veut-il dire que la minorité ne mérite pas d'étudier ? Distiburait on des livres en braille à tous, et tant pis pour ceux qui ne le lisent pas ?
    J'entends déjà la réprobation de ceux qui s'opposaient déjà à une clef gratuite !
    mais certains investissements ont une pérennité bien au delà des livres par niveau à remplacer chaque année et il faudra bien fournir le portable ou le e-book un jour ou l'autre à tous.

Lire la suite des opinions (22)

Votre réponse
Postez un commentaire