En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Librairies : un plan de neuf millions d’euros pour faire face à Amazon

Mis à jour le
Librairies : un plan de 9 millions d’euros pour faire face à Amazon
 
Librairies : un plan de 9 millions d’euros pour faire face à Amazon - Librairies : un plan de 9 millions d’euros pour faire face à Amazon

Le gouvernement et le Syndicat de la librairie ont créé un plan de neuf millions d'euros pour permettre aux librairies françaises de se moderniser pour combattre Amazon.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • alphomega36
    alphomega36     

    2 millions une goutte d'eau dans un océan d'inepties.
    Les lobby grattent là où ils peuvent et comme les caisses sont vides, ils ne peuvent pas récupérer grand chose.

  • slywook
    slywook     

    Librairies, multimédia, hi tech même combat.
    Les gros structures étrangères entre en Europe et profitent des avantages de certains pays européens pour s?implanter à moindre couts et vendre des produits à moindre couts de TVA ou impôt société.

    Donc envoyer 9 millions aux libraires pour faire un site internet je vois pas l'intérêt car les gens iront au moins pour le même produit. Surtout un livre.

    Il faudrait plutôt aller râler un grand à Bruxelles et faire plier tous ces pays pour avoir une règle commune sur la TVA Europe des marchandises.
    Au alors appliquer les mêmes avantages en France que ceux pratiquer en Belux,Pays Bas, Royaume Uni, Irlande etc...

  • keele
    keele     

    Amazon peut trembler, cette somme faramineuse de 9 millions d'euros va bouleverser le monde de l'édition du livre au niveau mondial.

    Sérieusement...9 millions d'euros. Que sont 9 millions d'Euros pour Amazon et que seront ces 9 millions d'Euros pour les libraires une fois divisés entre tous les acteurs?

    Pourquoi ne parle-t-on pas d'iTunes alors que leur négociation avec les éditeurs de livre et de journaux a été toute aussi dommageable et déstructrice de valeur :
    http://www.macg.co/unes/voir/132074/ibookstore-une-negociation-sans-concession-de-steve-jobs

    Les dés sont jetés depuis longtemps et quant aux libraires qui s'affolent, ce sont les consommateurs qui choisissent leurs modes de consommation et non Amazon qui les leur impose. Vivez à votre époque!

  • Photo73
    Photo73     

    ils seront « collectés parmi les éditeurs au moment de la baisse de la TVA sur le livre de 5,5% à 5% donc sur l'exercice 2014 » N'oublions pas que des efforts d?étiquetage avaient été faits pour adapter les prix à la nouvelle TVA de l'époque, 7%, mais qu'elle est revenue à un taux normal le 1er janvier sauf que les prix n'ont pas bougé depuis.... Ils ont été autorisés à rendre 5,5% à l'état mais de continuer à empocher les prix avec la TVA 7%.... Ni vu ni connu (presque).
    Chez Amazon, quand je place des CD, livres dans mon panier "intentions", et que je les laisse longtemps, les prix bougent pas mal (bizarre, y a pas un prix "normal" ??), une fois un coffret de ?? CD (oublié) est passé de 100 à 200 euros, sans doute une confusion avec le même dans une autre "marque" plus cher. A la Fnac, c'est stable, je privilégie. Le "dumping", c'est un piège parfois, à tendance monopolistique.

  • Informatika
    Informatika     

    Arrêtez de gaspiller les sous de l'état pour aller renflouer 3 andouilles qui n'ont pas su utiliser internet pour concurrencer les autres! Y'en a marre de l'assistanat, ces libraires rongent leurs vieux papiers pendant que le monde évolue qu'ils s'enfoncent! Et pour les majors du disque c'est pareil! Et le cinéma pas mieux!

  • sausalito68
    sausalito68     

    Amazon aura toujours une longueur d'avance et le temps que l'autre camps réagisse, Amazon aura de nouveau réalisé un bond en avant. Donc, beaucoup de blabla de Mme Filipetti qui tente de faire croire qu'elle entreprend quelque chose alors qu'il s'agit d'un coup d'épée dans l'eau.

Votre réponse
Postez un commentaire