En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L'externalisation face à Internet : nouvelles perspectives

L'externalisation face à Internet : nouvelles perspectives
 

De plus en plus de services liés à l'hébergement d'applications sont accessibles par le Net. Des engagements doivent garantir les niveaux de sécurité et de disponibilité du système.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Giggs
    Giggs     

    C'est toujours la faute des journalistes, avec vous. Les comptes dans le rouge des hébergeurs ? Ca a été écrit des centaines de fois. Tout comme le fait que le modèle ASP n'était peut-être pas viable. Mais, nous, vous, les lecteurs, avons soit mauvaise mémoire, soit pas le temps de tout lire. Mais il est vrai qu'il est plus facile dans ce cas-là de dire que c'est la presse qui fait mal son boulot. Faineéantise, quand tu nous tiens...

  • OTTO_
    OTTO_     

    Le capharnaüm qui règne sur le web dans pratiquement tous les domaines permet à tout le monde, y compris au moins informé, de donner son avis sur tout et n'importe quoi. Cela fait naturellement le jeu des "entreprenautes" qui n'en finissent pas de rebondir de business model en business model, s'appuyant sur des arguties techniques sans - pratiquement - jamais se préoccuper des besoins de leur(s) client(s). Les hébergeurs ont ainsi vu dans le projet ASP des relais de croissance sur un marché qui s'est très fortement dégradé en 2001 et en 2002. Résultat: les investisseurs ont encore mis la main à la poche pour construire de nouvelles infrastructures rutilantes mais... les clients se sont fait attendre et aujourd'hui les switch et autres baies ne servent qu'à passer des provisions dans les comptes. D'ailleurs, les comptes de la plupart des hébergeurs sont dans le rouge vif, mais de cela évidemment les journalistes n'en ont cure.

  • François Gernelle
    François Gernelle     

    Pour ma part je crois que le succès très relatif du mode ASP dans les entreprises viens de cette obscession, notamment issue des journalistes, à présenter l'ASP comme un accès à des applications via Internet?
    Internet est un lieu d'insécurité connu et reconnu, et la seule évocation de son nom fait fuire les besoin en application vitale (comme par exemple la gestion d'entreprise).
    Comment parler sérieusement de "SLA" sur des applications accédées par Internet, car sur Internet rien ne peut être garanti, ni le débit, ni le temps de réponse, ni la disponnibilité.
    Sur des réseaux privés par contre cela est possible, et l'ASP est parfaitement viable. Mais l'image néfaste de cette malheureuse association sera longue à s'estomper.

Votre réponse
Postez un commentaire