En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L'Etat veut faire crédit aux jeux vidéo

En demandant à Bruxelles la possibilité d'instaurer un mécanisme de crédit d'impôt à la production, les ministres de la Culture et de l'Industrie répondent à une vieille revendication du secteur du jeu vidéo.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Belzebuth_2
    Belzebuth_2     

    parce que tout leur personnel "compétent" se barre aux USA. Pourquoi crois-tu qu'ils déploient autant d'efforts fiscaux et sociaux pour faire venir des "immigrés", notamment dans les services (informatique par ex) ??

  • Flugufrelsarinn
    Flugufrelsarinn     

    Quand le canada ne sera plus assez intéressant ils iront en inde ou en chine, et pour les concurencer au niveau tarif, c'est même pas la peine

  • Doudoudidon
    Doudoudidon     

    Je veux bien te croire que le gouvernement du canada prend en charge des depenses, ce qui a pour effet d amener des investisseurs cependant ces investisseur ont generalement une vision 'comptable' de l entreprise et donc qd la prime du canada s arretera je crois bien que ces investisseurs partiront!
    a moins que le partriotisme economique soit le plus fort ...

  • Dimitri de NANCY
    Dimitri de NANCY     

    Les développeurs français sont reconnus comme moins compétents et plus chers que ceux des autres pays. La proposition arrive un peu tard je pense.

    Ubisoft a dit "Ce qui nous pénalise en France, c'est l'euro trop cher et le coût du travail. Produire un jeu en France coûte deux fois et demi plus cher par personne qu'en Chine et 40% plus cher qu'aux Etats-Unis."
    Il a justifié son choix de travailler au Canada, en expliquant que le gouvernement prend en charge 50% du salaire de chaque recruté dans le secteur jusqu'en 2007.

    Donc si vous voulez vraiment du boulot dans le jeu vidéo, vous savez ou aller. Vous aurez certainement plus de chance.

    Argent quand tu nous tiens !
    :sol: :sol: :sol:

  • SoldMySoul
    SoldMySoul     

    En France, il y avait d'excellents studios mais ce plan arrive trop tard, ils ont fermés depuis des années :(

    Maintenant, il reste Infogrames qui ne fait rien de terrible, Ubi est parti au Québec et ne reviendra pas et tous les petits studios sont morts ou agonisants sans gros projet vendeur.

    Bref, c'est trop tard ! Le gouvernement ferait mieux de baisser les charges et impôts pour faire grossir Ubi France au détriment du Canada !!! Le reste ne sert plus à rien.

  • Belzebuth_2
    Belzebuth_2     

    [quote]revendique sa compétence technologique (sur les nouvelles consoles[/quote] De quelle "compétence" parle t-on quand tout est réalisé à travers divers outils ?? Et ce n'est pas le coût de réalisation qui augmente, c'est le coût des outils de développement, grosse nuance. Le problème c'est que la grande majorité des productions françaises de ces dernières années a brillé... par son manque total d'originalité (voir les productions d'Infogrames sous la présidence de Mr Bonnel, pourtant en son temps un programmeeur de talent (il y a 20 ans, aux débuts de l'informatique familiale)). Un jeu qui revendiquerait une "french touch" ciblerait nécéssairement un public plus "restreint" (à la place de "Grand Theft Auto San Andreas", imaginez "Grand Voleur de Voitures Sarcelles" :p ), donc si en plus il n'y a pas d'originalité, ça ne se vend pas, et c'est normal. On va encore perfuser des mourants, genre "Je fais un truc qui marche pas, mais je vais continuer pareil, et demander des sous pour le faire"...

Votre réponse
Postez un commentaire