En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L'Etat va dépenser 220 000 euros pour de la ' veille d'opinion ' sur Internet

L'Etat va dépenser 220 000 euros pour de la ' veille d'opinion ' sur Internet
 

Deux ministères ont passé un appel d'offres pour repérer les leaders d'opinion et garder un oeil sur les internautes.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

43 opinions
  • ca pue
    ca pue     

    C'est comme cela que ça ce passe quand on a des amis qui puent.

  • vieux poilu fantôme
    vieux poilu fantôme     

    T' es content hein? Ceux qui l' ont jugé sont les mêmes qui avaient condamné le général De Gaulle à mort en 1940 pour haute trahison sous le gouvernement Pétain : dixit le général lui-même.

  • rieca1
    rieca1     

    Il a complètement abandonné la Déclaration universelle des droits de l'homme: les citoyens, les enfants,et les étrangers comme des moins que rien (sauf les nantis et le patronnat).

  • marimounette
    marimounette     

    Je crois qu'en France, en ce moment, il ne faut plus croire à l'éducation, tout comme il ne faut pas tomber malade.
    Le gouvernement nous démontre bien que, pour lui, nous ne sommes que des pions. Et maintenant, nos enfants aussi!!!
    Un gouvernement devrait voir son peuple comme ses propres enfants. Le notre nous montre que nous ne sommes RIEN. Juste bon a ramener des sous... Où va t'on?? Quel avenir pour nous?? Et pour nos enfants?? J'ai honte d'être française. Il faut TOUS réagir avant qu'il ne soit trop tard.

  • Un Condamné
    Un Condamné     

    "Le procès du maréchal Pétain s'ouvre le 23 juillet 1945 devant la Haute Cour de justice. Le 15 août 1945, il est reconnu coupable d'intelligence avec l'ennemi et de haute trahison et condamné à la peine de mort."

  • d histoire
    d histoire     

    Amalgamer le maréchal au nazisme alors que tous les parlementaires de gauche ont voté en 1940 à l' unanimité son accession au pouvoir en le suppliant de l' accepter pour pouvoir s' enfuir après la défaite dont ils étaient responsables, c' est de la propagande à la Pol-Pot la plus grossière et la plus archaïque qui soit. Ca s ' adresse à qui ? : des ignares ,des débiles ou des militants .

  • Philippe 75
    Philippe 75     

    Certains sont nostalgique ou envieux des idéologie fasciste ou l'enseignant distillait sur commande partisane sa haine aux enfants mais je vois que certains ont bien compris leurs perte d'influence. l'éducation doit formée des citoyens et leur laisser le choix de leur convictions non
    pas les manipuler comme de la chair à manif. Vive l'indépendance d'esprit comme faciste là je suis tres mauvais non.

  • rieca1
    rieca1     

    "Maréchal, nous voilà..." ou "Sieg Heil"
    Certains comme vous et quelques uns de nos dirigeants aimeraient bien y retourner dans un tel régime!(:-((

  • rieca1
    rieca1     

    "Maréchal, nous voilà..." ou "Sieg Heil"
    Certains comme vous et quelques uns de nos dirigeants aimeraient bien y retourner dans un tel régime!(:-((

  • Philippe 75
    Philippe 75     

    Enfin si cela peut extraire le venin de la tête blondes ou boutonneuse de nos enfants.
    Au lieu de se poser la question
    de savoir si la surveillance est
    admissible ou non il faudrait plutôt se poser la question de savoir si un enseignant à le droit d'exprimer ses opinions publiquement ( 85 % sont de gauche) et surtout de les transmettes a leurs élèves et bien moi je répond NON. Une bonne reprise e main de l'éducation nationale voila la solution et cela peut y contribuer .

Lire la suite des opinions (43)

Votre réponse
Postez un commentaire